Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Le Roi René a tiré le rideau


Le célèbre club libertin, qui a accueilli pendant plus de soixante ans des personnalités du show-business et de la politique à Ville-d’Avray, a fermé ses portes. Il pourrait renaître à Paris. Les luxueuses berlines ne s’arrêtent plus devant le Roi René. Le « club échangiste et libertin de qualité » implanté à Ville-d’Avray, dans la rue de Versailles, depuis la fin des années 1940 a en effet baissé le rideau à la rentrée. « Nous avons un souci de bail locatif avec le propriétaire qui nous a mis dehors, commente Fabrice, le dernier exploitant de l’établissement. Nous sommes actuellement en procès et avons dû laisser cinq salariés sur le carreau. »


1 commentaire

Le club libertin prié de changer de banque


Après Pôle Emploie, c’est au tour de LCL de faire de la discrimination sur l’activité d’un club libertin.

Une agence bancaire souhaite clore le compte professionnel d’un club échangiste au motif qu’il n’aurait pas déclaré ce type d’activité. Le gérant crie à la discrimination.Son argent est-il trop sulfureux pour la banque? Ben, sémillant trentenaire propriétaire du Club 46 à Argenteuil, s’interroge. La semaine dernière, son conseiller de l’agence LCL lui a signifié qu’il avait trente jours pour clore son compte professionnel…


5 Commentaires

Le Cap d’Agde et la Baie des cochons dans la presse


Nous avions fait le tour des journaux à la recherche d’articles sur le Cap d’Agde pour se faire une idée de ce que la presse en (mé)dit à l’occasion de notre post. Ces articles permettent de mieux comprendre les tensions qui règnent aux Cap et les allusions que nous y avons faites. Lire la suite


Poster un commentaire

Le naturisme fait sa pub


« Nous voulons inciter les 11 millions de Français qui sont tentés par le naturisme à tomber le maillot », prévient Frédéric Chandelier, porte-parole la Fédération française du naturisme, qui lance cette semaine une campagne sur le Web sous l’égide d’Atout France (agence du développement touristique de l’Hexagone). Celle-ci repose sur le site naturisteparnature.fr, qui présente un test pour savoir si le naturisme correspond à sa personnalité, ainsi que les différents centres existants. Car l’offre touristique dans ce domaine a évolué ces dernières années. « Sur les 115 structures naturistes en France, on trouve des campings, mais aussi désormais des bungalows en location, des gîtes et des chambres d’hôtes »,

Aller à la cantine en tenue d’Eve ou se flâner le nez au vent comme Adam dans son verger ? Un plaisir particulier dont certains raffolent. Atout France, l’organe de promotion touristique de l’hexagone prépare une campagne web destinée à mieux faire connaître aux clientèles européennes. Sur le site web intitulé http://www.naturisteparnature.fr, qui agrège l’offre de divers centres, un test permet aux internautes de «savoir si le naturisme correspond à leur personnalité».

Si le naturisme est toléré à certains endroits, surtout des plages ou des lieux privés, le libertinage est lui strictement interdit en public.


Poster un commentaire

Un club libertin dans un avion


Situé sur le tarmac de l’aérodrome de Chaubuisson – Fontenay-Trésigny en Seine et Marne, à 40 km de Paris, le 7éme ciel est un club libertin original construit dans un avion. Le Bréguet deux ponts fut un restaurant avant sa transformation. Au delà de son originalité nous avons recherché sur le web ce qu’en pense les internautes. Lire la suite


Poster un commentaire

La police éteint le club libertin les Chandelles pour un mois


Pour ceux qui n’auraient pas bien reçu le message, deux articles le même jour, dans le même journal: Le Parisien.

Le club est aux milieux libertins ce que le Louvre est aux amateurs d’art : un must. Les habitués des Chandelles vont pourtant devoir temporairement trouver un autre lieu pour leurs soirées coquines. Le célèbre établissement échangiste, niché derrière une façade d’une totale neutralité au n° 1 de la rue Thérèse (Ier), va en effet être fermé pendant trente jours sur décision de la préfecture de police de Paris. Le très discret restaurant-club a fait l’objet d’un arrêté de fermeture administrative pour « existence d’une activité prostitutionnelle dans l’établissement ». Cette sanction est la conséquence indirecte d’une enquête pour proxénétisme ouverte à l’encontre de l’ex-footballeur Alim Ben Mabrouck. Aujourd’hui âgé de 51 ans, l’ancien international algérien du Matra Racing puis de l’Olympique lyonnais est soupçonné d’avoir fait travailler des prostituées.

Le célèbre établissement échangiste parisien, les Chandelles, va être fermé durant un mois. La direction de ce club a été entendue par la police dans le cadre d’une enquête pour proxénétisme, début janvier. Au terme de cette enquête, Alim Ben Mabrouk, ancien international algérien du Matra Racing et de Lyon, a été mis en examen pour proxénétisme aggravé. Les investigations avaient permis d’établir que l’ex-footballeur fréquentait régulièrement en semaine les Chandelles. L’homme s’y rendait avec des prostituées. D’ailleurs, lors de leurs auditions, certains employés de l’établissement avaient assuré aux policiers qu’ils avaient prévenu la direction de ces pratiques. La direction, quant à elle, a nié en bloc ces accusations face aux enquêteurs.