Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Fidèles dans l’infidélité


Le Studio Berger loue des chambres aux couples qui veulent s’aimer en toute discrétion

BRUXELLES Le temps semble s’être arrêté au milieu des années trente, au Studio Berger. Boiseries aux murs, plancher grinçant, atmosphère intimiste et feutrée, le tout dans un mélange de style art déco et populaire: le petit hôtel bruxellois n’a rien perdu de son charme d’antan. Pas de réception à l’entrée: il faut emprunter l’ascenseur jusqu’au premier étage et attendre que la femme de chambre vienne vous chercher. De même, un jeu d’ascenseurs permet de sortir incognito par la rôtisserie mitoyenne. Le Studio Berger n’a rien d’un hôtel ordinaire. Il pourrait être un décor de cinéma. Il est celui de fugaces instants d’amour.

«L’entrée de l’hôtel est strictement interdite aux mineurs et aux femmes de moeurs légères», rappelle une affichette apposée sur la porte d’entrée. L’établissement n’est ni un hôtel de passe, ni un lieu de perdition. «Nous offrons des locaux confortables, tranquilles et discrets où les clients peuvent s’aimer. Il s’agit seulement de couples désirant passer quelques heures ensemble», explique le gérant Freddy Martens.

Publicités