Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

ces-couples-libertins-qui-aiment-venir-en-bresse


Poster un commentaire

Ces couples libertins qui aiment venir en Bresse


Pierre et Marie, un couple de Dole d’une cinquantaine d’années, fréquentent régulièrement les clubs libertins. Nous les avons retrouvés au Diderot, à Branges, en Bresse. Un endroit qu’ils apprécient « pour sa convivialité » et où ils trouvent « la liberté de s’amuser ».


Poster un commentaire

Plénée-Jugon: Le projet d’ouverture d’un bar libertin s’invite au conseil


L’ouverture prochaine d’un bar libertin, rue du Mené, dans les anciens locaux du Millia anime les conversations de ce début d’été à Plénée-Jugon.

Spontanément, le maire, Gérard Le Cam, a tenu, lors du conseil, à rappeler la place de la mairie au regard de la création de ce projet commercial.

« Il s’agit d’un lieu de rencontres pour adultes. Les personnes ont loué le local à un particulier. En tant que maire, je n’ai pas le pouvoir d’empêcher cette activité. L’établissement est classé en 5e catégorie, non soumis à commission de sécurité », a mis en avant Gérard Le Cam.

 

remy-perrin


Poster un commentaire

LOIRE. Où sortent les couples libertins


LOIRE. Où sortent les couples libertins

Discrets mais pas secrets, les adeptes du libertinage ont rendez-vous au QG dans le Roannais ou au Moloko à Saint-Etienne. Ces deux clubs privés accueillent une clientèle de tous les âges, qui pratique une sexualité débridée, mais respectueuse de l’autre. Parce que les libertins ont leurs codes. «Je défends le libertinage, parce que je défends la femme. Chez moi, elles sont les reines. Elles décident de tout. Les hommes ne sont que des accessoires. » Pour Dallah, patron du QG dans le Roannais, le libertinage relève d’un certain esprit.
« Des reportages racoleurs à la télé ont donné une image complètement fausse de nos pratiques et nos habitudes. L’esprit libertin commence par la discussion avec l’autre, le partage des expériences. Le sexe n’est que l’aboutissement de tout ce processus. » Pour José, responsable du Moloko à Saint-Etienne, il y a une nécessité de guider les clients. « Beaucoup de couples ont besoin de parler de leur sexualité, mais ne savent pas avec qui évoquer leurs fantasmes. Nous les aidons à les réaliser. Chez nous, toutes les pratiques sont autorisées, si elles ne dérangent personne autour. »


Poster un commentaire

Un peu de statistiques sur les clubs libertins


Nous nous sommes procuré les statistiques  de fréquentation d’un site internet. Ces chiffres portent sur 4 000 participants au courant du mois de juin 2014. Il s’agit des tranches d’ages des lecteurs d’un site qui ne parle que des clubs libertins. On ne peu bien sur pas en déduire directement la clientèle des établissements libertins mais de grandes orientations.

18-24  ans 11,81 % (5)
25-34 ans 25,62 % (1)
35-44 ans 17,83 % (3)
45-54 ans 21,61 % (2)
55-64 ans 16,79 % (4)
65 ans et + 6,34 % (6)

La première chose qui nous a frappé est le faible pourcentage de jeune de moins de 25 ans, 11.81% et 5 place D’autant plus faible que c’est loin de refléter le pourcentage de la même tranche d’age dans l’utilisation d’internet en général et la curiosité d’une activité hors norme.

Le deuxième point notable c’est la position des 45-54 ans avec 21.79% des utilisateurs du site. Si l’on corrige ses données en fonction du frein a l’utilisation d’internet des tranches d’age au dessus de 50 ans, cette catégorie est vraisemblablement la plus représentative des gens fréquentant les clubs libertins, ou qui aimeraient les fréquenter.

Ces deux points viennent a l’encontre à la fois des idées reçus sur les jeunes en club et sur le forcing que font certains clubs pour attirer une clientèle essentiellement jeune, alors que le cœur de leur activité se situe bien au delà de cette tranche d’age.

Le rapport homme femme est lui sans surprise de 3 hommes pour une lectrice. Mais si les hommes sont les plus curieux, les femmes passent deux fois plus de temps sur le site.

statistiques

Si ces chiffres n’ont qu’une valeur statistique, ils viennent quand même nous conforter dans notre idée que beaucoup d’établissements libertin se trompent dans leur communication. Si bien sur il n’est pas question de transformer les club en club du 3eme age, les services offerts et la programmation musicale devraient en tenir compte.