Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Libertinage en Charente-Maritime : une salle de jeux pour adultes


Le département compte une dizaine d’établissements pour adultes. À l’occasion du Salon de l’érotisme, qui débute aujourd’hui à La Rochelle, visite du Vera’s club, un club libertin très spécialisé à Aigrefeuille-d’Aunis. Lire la suite sur SudOuest.fr…

Publicités


Poster un commentaire

Le club libertin l’Arlequin coquin rouvre ses portes


L’établissement avait fermé en juin dernier. Ses nouveaux gérants viennent de Charente-Maritime et veulent en faire un lieu « où l’on se sent bien » ‘entrée chaleureuse, avec son piano droit et ses étagères aubergine garnies de jolis objet,s a pour vocation de mettre le visiteur immédiatement à l’aise. Le club libertin, l’Arlequin coquin, a rouvert ses portes le 27 décembre et offre à sa clientèle un nouveau visage. À l’image de ses gérants, Éric Albert et Sabine Viscarret ont souhaité que l’endroit soit cosy. « Nous avons décoré selon notre goût personnel, précise Sabine Viscarret. Les lumières, l’aménagement, la déco en tableaux et en objets. Nous avons aussi installé des barres pour danser et changé un peu les coins coquins. » Lire la suite


Poster un commentaire

le libertinage jusqu’au petit matin


Le 113 Avenue, à Eysines, a ouvert ses portes en mai. Temple dédié aux rencontres charnelles, le club libertin se veut moderne et loin des clichés. Après l’échangeur, les échangistes. Quelque part dans une zone industrielle d’Eysines, entre rocade et nationale : c’est ici que se dresse le 113 Avenue, dernier-né des clubs libertins de Gironde. Il faut trouver, se garer dans le vaste parking, et ne pas craindre le portier taquin, qui aime singer les gorilles.


Poster un commentaire

Un tenancier de club libertin accusé d’exercice illégal de la médecine défendu par Me Collard


Ancien gérant de clubs libertins dans le Médoc, « maître Illario » se faisait passer pour un médecin et distribuait des gélules magnétisées à ses clients.Drapé dans un long manteau noir, cheveux longs et visage émacié, revoilà « maître Illario » à la barre. Après avoir été condamné à dix-huit mois de prison dont quatre ferme pour exercice illégal de la médecine, Philippe Lamy de son vrai nom, ancien propriétaire de clubs libertins à Listrac-Médoc et Saint-Jean-d’Illac et « magnétiseur » à ses heures demandait hier à la cour d’appel de Bordeaux de rebattre les cartes. Seule modification notable, « maître Illario » s’est cette fois adjoint les services de Me Gilbert Collard, célèbre avocat de son état. Pour le reste, les positions des parties de ce dossier n’ont pas sensiblement évolué. Un tenancier de club libertin accusé d’exercice illégal de la médecine défendu par Me Collard


Poster un commentaire

L’Idéal du libertin


Premier sauna libertin du département, L’Idéal vient d’ouvrir ses portes«Avant, les libertins devaient aller jusqu’à Toulouse ou Bordeaux. Il était temps qu’Agen se mette au niveau des autres capitales départementales, non ? » Jeannot Souvert a répondu lui-même à cette question. Jeudi dernier, avec son fils Sébastien, il a ouvert L’Idéal, sauna libertin discrètement niché au fond de la rue Alphonse-Daudet.


1 commentaire

Son antre des fantasmes


Dominique Foucaud a changé de cap en ouvrant une boutique coquine qui n’a pourtant rien à voir avec un sex-shop. Pour elle, la classe et le charme priment.

Poussez la porte sans crainte, chenapans. Ceci n’est pas un sex-shop. « Osez… Pour elle et lui » (1) est un love-shop. Nuance. Chez la pétillante Dominique Foucaud, point de cabines agrémentées d’un rouleau de papier toilette, ni l’ombre d’un film pornographique. « C’est une boutique coquine et classe », annonce-t-elle. Autrement dit, on y vient sans se cacher. « Et l’on est prêt à dépenser un peu », ajoute la patronne, convaincue que « les gens recherchent avant tout la qualité dans ce genre d’endroits. »


Poster un commentaire

Le libertinage fait son grand retour à Rochefort (17)


Un club, où seuls les tabous n’entrent pas, sort la nuit rochefortaise de son sommeil. Visite guidée, derrière la façade teintée. Une plume cache les parties intimes d’un buste. Sur le bar est posé un sex-toy lumineux. Et le sol est recouvert d’un carrelage arc-en-ciel, symbole de la communauté gay. « Quand les gens entrent ici, ils savent à quoi s’attendre », prévient Bertrand Goupil, le patron du Pastel.