Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Quand le serpent se mord la queue


Ci joint une publication trouvé sur Facebook, et il faut malheureusement être inscrit pour y avoir accès: https://www.facebook.com/Hot.Clubb?hc_location=timeline

AMIS LIBERTINS ATTENTION

Les professionnels du monde libertin (Club disco, Sauna, Bar…) ainsi que les institutions judiciaires, Police des mœurs, Répression des fraudes, Administration fiscale, Services des douanes, vous mettent en garde concernant la participation ou l’organisation à des soirées dites privées qui n’ont que le nom de « privées ».

En effet plusieurs procureurs de la république de plusieurs départements Français ont diligenté une enquête concernant ces soirées qui sont en totale infraction avec les lois en vigueur. (Fraude fiscale, Vente d’Alcools, norme de sécurité non-conforme, Produit stupéfiant drogues diverses, Proxénétisme et prostitution….)

Par ces Faits les organisateurs et tout libertin participant à ces dites soirées s’exposent à des poursuites judiciaires et pénales.

De prime abord nous comprenons que l’organisation de telles soirées soit en concurrences direct avec les clubs libertins. Nous voyons bien que le travail au noir et les revenus dissimulés sont une nuisance à l’économie officielle comme dans beaucoup de secteurs d’activités. Le propo de ce blog n’étant pas l’économie, même souterraine, nous en resterons la de ce constat.

Ce qui nous choque après un peu plus de réflexion, c’est qu’une fois de plus on mette en avant l’arsenal répressif, en exagérant un peu au passage, histoire de faire peur.

Les réflexions qui nous viennent au sujet des soirées dites privées sont d’un autre ordre. Pourquoi sont elles organisées? Qui les fréquentes? Et plutôt que de menacer, le monde des professionnels ferait mieux de tenter de répondre d’abord à ces questions, ensuite à la demande. Qu’il y ai des organisateurs peu scrupuleux, c’est une chose, qu’il existe une clientèle  en est une autre. Ces patrons de clubs qui sont vent debout contre les soirées privées, ne sont ils pas les premiers responsable du fait que leurs clubs ne correspondent pas aux clients?

  • Les clients des clubs libertins ont ils le même comportement que celui des soirées privées? Sont ils choisis, triés?
  • Le prix des prestations en clubs n’est ils pas trop cher au vu du service, du cadre, de la qualité?
  • Un club libertin est il avant tout une discothèque, un établissement de nuit, un club privé?
  • Les clubs sont’ils des endroits de convivialité? De rencontres?

Autre sujet de réflexion: pourquoi la plupart des grands clubs libertins sont’ils cul et chemise avec les 2 ou 3 sites de rencontres libertines? Le propos de ces sites est bien de faire se rencontrer les libertins mais ils n’encouragent que très peu les rencontres en club, sauf quand ils sont l’organisateurs de la soirée. Normal, ces sites sont payants, et cherchent a garder une clientèle captive. Expliquer que ils peuvent rencontrer des couples libertins ailleurs que sur le net c’est se tirer une balle dans le pied. Il vaut mieux tirer la balle dans le pied des clubs, avec le consentement des victimes. Nous serions curieux de savoir combien de rencontres initiés sur un site « libertin » se termine dans un club.

Publicités


1 commentaire

Dijon : dangereux libertinage


Si nous nous réjouissons que le libertinage ne soit pas répréhensible au yeux de la loi, nous n’en dirons pas autant de la demande d’argent pour une soirée privée…

Le couple de libertins avait sollicité de l’argent auprès d’un partenaire d’un soir. La procureure a replacé le dossier dans son contexte et le mari a été relaxé pour l’infraction de proxénétisme.Si les infractions reprochées au prévenu hier semblaient émoustiller un certain public dans la salle d’audience, l’excitation retomba très vite. De vol et de menaces, il fut effectivement question. Mais les amateurs de violences, de prostitution et de proxénétisme en furent pour leurs frais.


6 Commentaires

Pourquoi les clubs libertins se trompent dans leur communication


Faire de la publicité c’est convaincre des gens d’acheter un produit dont ils n’ont pas besoin. C’est aussi communiquer vers son coeur de cible, ceux qui amènent la rentabilité. Il serait donc naturel que les établissements libertins cherchent a attirer la population qui est le moins convaincu de venir en club: les femmes et les plus rentables les hommes. Les couples en sommes. Il n’en est rien, pourquoi? En ces temps de crise profonde, les réseaux sociaux sont ils la solution miracle? Quelle est la pub idéale? Lire la suite


1 commentaire

Restaurant libertin, oui. Fast-sex, non.


Arriver en club à minuit, danser 30 minutes et se ruer dans les coins câlins, ce n’est pas notre truc. Nous aimons prendre le temps d’un repas et sentir l’ambiance monter. Libertin, épicurien, gourmand? oui. Alors quand nous sortons en club restaurant libertin nous aimons aussi en profiter pour faire une « expérience » culinaire. Lire la suite


6 Commentaires

Soirée privée… Mais privée de quoi?


Le monde libertin bruisse de ce terme « Soirée prive ». Qui n’as pas entendu des amis ou des connaissances parler d’invitation a ces soirées? Suivant de rares sondages sur la question, les soirées libertines en dehors des clubs libertins constituerais le gros des sorties coquines. De la soirée entre amis coquins à la grosse organisation, il existe une palette très complète de soirées dites « privées ». Nous tenterons de faire le point sur la réalité du « privée ». Lire la suite


Poster un commentaire

Echangisme et soirées coquines : les libertins préfèrent la toile


A Reims, devant la pénurie d’établissements libertin, ou encore par mode, les libertins préfèrent les soirées privées.

La cité des Sacres compte quelques lieux réservés aux adeptes de l’échangisme, mais la majorité des Rémois qui pratiquent ce genre de loisirs privilégient dorénavant les rencontres privées via internet.

« Le Lotus, c’est pas mal question décor, mais il n’y a pas grand monde et puis il y a aussi pas mal d’hommes seuls, quelque peu crevards et irrespectueux à éviter », ajoute le couple.

Les Rémois amateurs de clubs échangistes peuvent toujours se rabattre sur des clubs de la région, notamment au Ramsès de Châlons-en-Champagne ou au Château d’Aphrodite dans les Ardennes.