Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


1 commentaire

Incendie d’un club libertin à Toulouse : pas de blessé


Un incendie s’est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi dans un club libertin de Toulouse, « L’Estrella« , situé Zac de Thibault. Le club était fermé au moment de l’incendie, il n’y a pas de blessé. L’origine du sinistre n’est pas encore déterminé. D' »après les pompiers, 200 mètres carrés ont été détruits.

Selon le site internet de l’établissement, l’Estrella était un club libertin qui proposait «une ambiance érotique et coquine» à ses clients. Coins câlins, endroits spécialement aménagés… il était l’un des clubs échangistes de la ville Rose. Hier, malgré nos appels, son gérant est resté injoignable. Parallèlement, une enquête de police a été ouverte afin de déterminer les causes de l’incendie et, notamment, si son origine est accidentelle ou criminelle. Les experts en incendie du laboratoire inter-régional de la police scientifique ont procédé aux relevés d’usage.

Publicités


5 Commentaires

Le Cap d’Agde et la Baie des cochons dans la presse


Nous avions fait le tour des journaux à la recherche d’articles sur le Cap d’Agde pour se faire une idée de ce que la presse en (mé)dit à l’occasion de notre post. Ces articles permettent de mieux comprendre les tensions qui règnent aux Cap et les allusions que nous y avons faites. Lire la suite


2 Commentaires

Une bombe désamorcée devant un bar-sauna échangiste


Une bombe de fabrication artisanale a été désamorcée par des démineurs samedi après-midi sur le parking d’un club libertin à Lattes, près de Montpellier. « Sans l’intervention des démineurs, le pire aurait pu avoir lieu, cet engin explosif était destiné à exploser en début de soirée » a expliqué un proche de l’enquête. La bombe était collé contre un mur, devant un sauna-hammam échangiste. Une soirée réveillon était prévue dans l’établissement, avec de nombreux convives.

Mais qui en veut au sauna-hammam-bar échangiste Le Kalyptus implanté avenue de Palavas à Montpellier ? Hier, en début d’après-midi et par hasard, un engin explosif a été retrouvé contre l’un des murs du bâtiment, situé dans une zone commerciale à proximité du rond-point des Prés-d’Arènes.

La PJ continue ses investigations, après la découverte d’un engin explosif, placé contre l’un des murs d’un sauna échangiste montpelliérain, samedi après-midi, quelques heures avant que ne se déroule une soirée dans ce lieu très couru par les libertins de la région.

Le club échangiste était visé le soir de la Saint- Sylvestre. L’explosif d’origine militaire est très puissant. Plus l’enquête avance, après la découverte d’une bombe, samedi après-midi, devant un sauna-bar échangiste de Montpellier, plus le sentiment d’être passé à côté d’un drame humain grandit. L’analyse de l’explosif ne laisse plus de place au doute : il s’agit d’un pain plastic de 750 g, d’origine militaire, et fabriqué en Tchécoslovaquie dans les années 60.


Poster un commentaire

Carcassonne. La troisième vie de l’Atrium Club


Après avoir été l’un des centres de remise en forme les plus courus de la ville, après avoir été l’un des clubs coquin les plus courtisés… l’Atrium pourrait bien devenir l’une des boîtes phare de la région ! En effet, Jean-Mary Zenoni et Louis-Philippe Bauer, dit « Billy », ont décidé de reprendre l’établissement pour en faire une discothèque. Voire un phare festif dans la région ! Pour ce faire, ils ont recruté Nico Noël comme DJ et directeur artistique.


Poster un commentaire

Près de 40% des « libertins » privilégient les repas légers lors de leurs rendez-vous érotiques


Près de 4 libertins sur 10 (39%) préfèrent opter pour des plats légers tels que la salade, les tapas ou les sushis lors de leurs rendez-vous coquins, selon un sondage réalisé par le site dédié aux rencontres libertines FirstAffair, rendu public vendredi 29 octobre. Les plats épicés à base de piment rouge, de gingembre ou de poivre de Cayenne sont également très prisés pour leurs vertus aphrodisiaques (10,7%).


Poster un commentaire

Toulouse et le libertinage


La dépêche du Midi publie se jour un dossier consacré aux libertins.

Toulousaine de 43 ans, Emma est cadre, mariée et infidèle. Elle l’assume entièrement, et le vit très bien avec son mari (lire témoignage ci-dessous). Loin des clichés, son témoignage apporte un éclairage sur l’évolution des mœurs dans certains milieux toulousains.

Paraît que les Toulousains sont… libertins !

Beaucoup de Toulousains, mariés ou pas, dévient les codes sociaux pour se rencontrer dans la Ville rose. Sites internet de rencontre et lieux libertins sont en plein boom. Toulousaine de 43 ans, Emma est cadre, mariée et infidèle. Elle l’assume entièrement, et le vit très bien avec son mari (lire témoignage ci-dessous). Loin des clichés, son témoignage apporte un éclairage sur l’évolution des mœurs dans certains milieux toulousains. « Internet nous a permis de sortir de la routine du mariage », confie Emma.

Toulousains et coquins

Ce club d’échangisme (L’Atrium Toulouse) a fêté ses deux ans. Quel bilan ? En 2010, cette pratique n’est plus taboue. Depuis une dizaine d’années, l’échangisme est devenu un vrai phénomène de société avec ses règles et ses codes. C’est surtout devenu une pratique libertine, chassant ainsi la connotation glauque qui la traquait depuis toujours. Souvent par manque de connaissance.

«échangisme pas tabou»


Poster un commentaire

Rififi chez les naturistes du Cap d’Agde – Cap d’Agde : la cause naturiste trouble le conseil municipal


Les résidents du Cap d’Agde, venus profiter de la vie au grand air supportent de plus en plus mal les dérives sexuelles du camp naturiste. Le vieux débat entre les purs naturistes et les libertins du Cap d’Agde vient de ressurgir. Les simples résidents qui veulent vivre nus au soleil ne supportent plus l’ambiance « sexuellement débridée » du camp naturiste pendant la saison, devenu le grand rendez-vous international des touristes libertins.

L’Eden des naturistes serait-il pollué par les voyeurs, les exhibitionnistes et les libertins ? C’est ce qu’affirment les adeptes traditionnels du nudisme, mais aussi certains élus du Capd’Agde, soucieux de préserver l’image de la station balnéaire héraultaise, qui fête cette année ses quarante ans. Lundi, lors d’un conseil municipal, la conseillère d’opposition Florence Denestebe (non inscrite) a interpellé sur ce sujet le député-maire Gilles d’Ettore (UMP), déplorant dans une question orale que, «dès les premiers rayons du soleil, un quartier du Cap d’Agde devienne la capitale européenne du libertinage». Au retour des beaux jours, s’est-elle alarmé, «une clientèle alliant voyeurisme et exhibitionnisme se mélange (…) à la clientèle habituelle et familiale des naturistes traditionnels».