Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Les libertins ont leur adresse à Meulan


Une entrée discrète. Le vigile, souriant, vous indique la descente d’escalier. Au pied des marches, la lumière naît, l’ambiance cosy jaillit. Bienvenue à la Maison rose*, l’unique club libertin des Yvelines, qui vient d’ouvrir ses portes dans le centre-ville de Meulan et accueille ses clients tous les week-ends. Jusqu’à présent, le département faisait figure de parent pauvre puisqu’il était le seul d’Ile-de-France à ne pas compter de club échangiste. Les premiers visiteurs ont été séduits L’anomalie est désormais réparée grâce à l’audace de Laurence, 45 ans, chef d’entreprise la semaine, désormais directrice d’établissement coquin le week-end. La gérante n’a rien laissé au hasard.


Poster un commentaire

Le club libertin Le Clean ne connaît pas la crise


#Riom Alors que beaucoup d’établissements riomois ont fermé leurs portes, le #ClubLibertin Le Clean @lecleanriom se porte bien. Son propriétaire, Maurice Usson, à la gouaille toute singulière, explique sans ambages les recettes de son succès. A lire dans La Montagne de jeudi 28 mars.


1 commentaire

Tout ce que vous devez savoir sur… le droit du sexe


« Le droit ne regarde plus le sexe comme auparavant. Il n’y a plus de bonne ou de mauvaise sexualité, d’atteinte aux bonnes moeurs ou d’outrage public à la pudeur », résume Jacques Delga, avocat et professeur honoraire à l’Essec, qui publie Sexualité, libertinage, libre échangisme et droit (L’Harmattan).

Dès l’âge de 15 ans, qui marque le passage vers la majorité sexuelle, tout un chacun mène la vie sexuelle de son choix. Sa liberté ne connaît d’autre limite que celle du consentement de son partenaire, les mineurs de moins de 15 ans étant, eux, intouchables. La loi réprime le sexe contraint et violent au travers notamment des agressions sexuelles, du proxénétisme, du harcèlement sexuel et des discriminations liées au sexe. À cet égard, le fait de refuser d’embaucher un salarié parce qu’il fréquente un club échangiste relève de la discrimination.


Poster un commentaire

Les libertins se livrent à Harry Roselmack


“Nous avons voulu montrer le libertinage bien vécu”, déclarait dans une interview à Télé-Loisirs, l’ex présentateur du JT, Harry Roselmack, à propos du onzième numéro de “En immersion”,qui sera diffusé le 2 avril à 23h20.Pendant vingt jours, le journaliste a suivi sur le terrain des couples adeptes de voyeurisme et d’échangisme. “On a voulu montrer ce qu’ils vivent, et sans idées reçues”. 400 000 couples pratiqueraient le libertinage en France, selon TF1. Le présentateur précise que sa “démarche n’est pas liée à l’affaire de Dominique Strauss-Kahn”.