Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Nous aimons bien les statitistiques…


Nous avons pu nous procurer quelques statistiques d’une page Facebook traitant exclusivement de l’actu des établissements libertins. Comme nous l’avons déjà fait par ailleurs, essayons d’en tirer quelques enseignements pour montrer que les clubs libertins ne font pas grand chose pour communiquer vers les vrais clients potentiels.

Lire la suite


1 commentaire

L’échangisme intéresse de plus en plus de Français


Les femmes sont toujours très loin derrière les hommes pour leur fréquentation des clubs libertins. Les responsables de clubs libertins ne font toujours pas d’efforts pour rendre leurs établissements plus glamour et communiquer a destination des femmes. C’est pourtant bien la qu’il y a un fort potentiel de croissance.

Alors qu’ils n’étaient que 2,6% en 2006, les Français sont aujourd’hui 7% à affirmer avoir «déjà fréquenté un lieu échangiste au cours de [leur] vie». Si les Belges sont donc 9% à affirmer la même chose, les Britanniques affichent un taux de 6%, devant les Allemands et les Italiens (5%). Comme souvent en matière de sexualité, les hommes sont moins pudiques ou plus vantards que les femmes sur le sujet. Ainsi, 11% des hommes français affirment avoir déjà fréquenté ce type de club contre 3% pour leurs alter ego féminins.


Poster un commentaire

Plaisirs libertins


Au XVIIe siècle, le libertinage moral aux mœurs légères côtoyait le libertinage philosophique des libres penseurs, en ce sens que les deux partageaient le même plaisir de ne pas se conformer aux normes et s’élevaient contre la morale – qu’elle soit religieuse ou civile! Refuser d’adhérer aux valeurs en vigueur, avoir le goût de la provocation et un langage pour le moins explicite était non seulement une manière de camper ses positions, mais aussi de séduire… Or en 2014, qui sont les libertins, les libertines?

On dit du libertin, de la libertine du XXIe siècle qu’il/elle a des relations sexuelles avec d’autres personnes que sa partenaire amoureuse ou son partenaire amoureux, et ce, en sa présence ou non. Les normes de la sexualité conventionnelle rebutent les personnes pratiquant le libertinage et c’est donc pour ces raisons (entre autres) qu’elles s’adonnent à l’échangisme, au triolisme, au mélangisme, au bondage, parfois au sado-masochisme… S’ils refusent les normes sociales établies en matière de sexualité, les participants libertins sont toutefois très à cheval sur leurs codes: courtoisie et respect. Alors, que ce soit dans un club ou une résidence privée, ces deux aspects­­ sont primordiaux et aucune dérogation n’est permise.

Même si de plus en plus de femmes adhèrent à ce mode de vie, ce sont les hommes quadragénaires qui, majoritairement, désirent explorer et tenter ces expériences (voire les renouveler).

Mais il ne faut pas croire que toutes celles qui se retrouvent dans ces situations sexuelles sont là «pour faire plaisir à leur conjoint» et non par envie personnelle. Les femmes seules ou en couple se sont également affranchies d’une sexualité culpabilisante ou dictée… À cet effet, chaque couple aura à définir ses propres limites quant à la pratique et aux comportements acceptés.

Il n’existe pas de portrait-robot du libertin typique, toutefois, se retrouvent dans ce mode de vie des gens qui souhaitent varier les plaisirs sexuels, aussi souvent et autant que possible. Lire la suite…


Poster un commentaire

LOIRE. Où sortent les couples libertins


LOIRE. Où sortent les couples libertins

Discrets mais pas secrets, les adeptes du libertinage ont rendez-vous au QG dans le Roannais ou au Moloko à Saint-Etienne. Ces deux clubs privés accueillent une clientèle de tous les âges, qui pratique une sexualité débridée, mais respectueuse de l’autre. Parce que les libertins ont leurs codes. «Je défends le libertinage, parce que je défends la femme. Chez moi, elles sont les reines. Elles décident de tout. Les hommes ne sont que des accessoires. » Pour Dallah, patron du QG dans le Roannais, le libertinage relève d’un certain esprit.
« Des reportages racoleurs à la télé ont donné une image complètement fausse de nos pratiques et nos habitudes. L’esprit libertin commence par la discussion avec l’autre, le partage des expériences. Le sexe n’est que l’aboutissement de tout ce processus. » Pour José, responsable du Moloko à Saint-Etienne, il y a une nécessité de guider les clients. « Beaucoup de couples ont besoin de parler de leur sexualité, mais ne savent pas avec qui évoquer leurs fantasmes. Nous les aidons à les réaliser. Chez nous, toutes les pratiques sont autorisées, si elles ne dérangent personne autour. »


2 Commentaires

Non, les libertins ne sont pas volages, mais hédonistes!


Jugés, marginalisés, cantonnés à des clichés, les libertins ne sont pas vus d’un bon oeil dans notre société. Beny, adepte de la pratique depuis plusieurs années, tient à tordre le cou aux idées reçues. Coup de gueule d’un amoureux des plaisirs.


3 Commentaires

Liberté sexuelle : quand les repères vacillent…


Le droit de la sexualité, du libertinage et de l’échangisme a évolué. Il n’y a plus aujourd’hui de limites à la sexualité entre adultes consentants.

Le Droit Européen et plus précisément celui de la Cour Européenne des Droits de l’Homme a aboli la morale sexuelle et religieuse. La liberté individuelle est préconisée, notamment la liberté sexuelle. Il n’y a plus de « bonne » ou de « mauvaise » sexualité, d’atteinte aux bonnes mœurs ou d’outrage public à la pudeur. Les repères d’autrefois n’existent plus.


Poster un commentaire

La littérature érotique avec les éditions La Musardine


Parce que le sexe est un langage pour se rencontrer, pour rencontrer l’Autre, et la sexualité, un art de vivre individuel et collectif nous vous ferons découvrir, d’émissions en émissions, ce qui a trait au désir au sens large, à l’érotisme, aux sexualités et à leurs représentations. Nous lèverons le voile sur tout ce qui touche aux mutations du désir et la façon dont elles se traduisent dans les sentiments, la vie privée, l’intimité, les sexualités, l’époque et dans les représentations artistiques, littéraires, musicales… Parce que le sexe est complexe, multiple et nous construit depuis la petite enfance.


Poster un commentaire

Le triolisme : comment passer du rêve à la réalité ?


Faire l’amour à trois est l’un des fantasmes les plus répandus. Mais attention : le triolisme peut aussi avoir de fâcheuses conséquences sur votre couple.Encore appelé « plan à trois », le triolisme consiste à faire l’amour à trois. Il s’agit de l’un des fantasmes les plus courants, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Pour certains, il reste à l’état de rêve ; pour d’autres, il devient réalité. Alors, comment faire pour réaliser ce fantasme sans dommage ?