Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

La loi décrit-elle suffisamment ce qu’est un objet pornographique


Godemichés et vibromasseurs passés au crible. La Cour d’appel de Paris doit décider aujourd’hui si elle donne suite ou non à la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) déposée par la défense du gérant du Love shop de la rue Saint Martin, à Paris.

Publicités


6 Commentaires

Pourquoi les clubs libertins se trompent dans leur communication


Faire de la publicité c’est convaincre des gens d’acheter un produit dont ils n’ont pas besoin. C’est aussi communiquer vers son coeur de cible, ceux qui amènent la rentabilité. Il serait donc naturel que les établissements libertins cherchent a attirer la population qui est le moins convaincu de venir en club: les femmes et les plus rentables les hommes. Les couples en sommes. Il n’en est rien, pourquoi? En ces temps de crise profonde, les réseaux sociaux sont ils la solution miracle? Quelle est la pub idéale? Lire la suite


4 Commentaires

L’addiction sexuelle : une drogue dure


Doctissimo revient sur un sujet qui nous préoccupe beaucoup, les jeunes le sexe et la pornographie.

Reflet de l’évolution de notre société, l’addiction sexuelle est au coeur des préoccupations des psy. Un document* lève le voile sur ce comportement encore tabou, qui touche aujourd’hui une nouvelle tranche de la population, à savoir les jeunes exposés trop tôt à la pornographie. Zoom sur cette quête effrénée de jouissance aux multiples contours.

L’addiction semble conquérir un nouveau type de population : les 20/25 ans. Nourris au porno, ils ont du mal à percevoir les comportements « limites » dans la vraie vie. Résultat, il n’est pas rare qu’ils s’adonnent à des rapports sexuels à plusieurs, comme si l’étape « one to one » présentait peu d’intérêts. Le nouveau credo en matière de sexe : extrême et à répétition…

Pour eux, le sexe n’est plus un plaisir mais une obsession, une souffrance, une drogue dure. Des accros au sexe se dévoilent. Des parties de jambes en l’air avec un conjoint, une maîtresse, un amant, une prostituée, ou deux, ou trois. Des ébats, plusieurs fois par jour, dans un lit, un hôtel, aux toilettes, entre deux portes ou deux rendez-vous. Des consultations frénétiques de sites classés X. Du cul, du cul, du cul, mais qui n’a rien de joyeux ni d’enviable. Beaucoup de sexe mais énormément de souffrance: dans «Les sex addicts», on découvre le quotidien invivable des accros au sexe.


Poster un commentaire

Effets secondaires indésirables… le porno et les jeux vidéo en passe de gâcher la vie de toute une génération


Dans son dernier livre, le psychologue américain Philip Zimbardo critique sévèrement les jeux vidéo. Écrit en collaboration avec la psychologue et artiste Nikita Duncan, le livre s’intitule « La disparition des hommes : pourquoi les garçons ont des difficultés et comment nous pouvons les aider » (The Demise of Guys : Why Boys Are Struggling and What We Can Do About It). Il s’appuie sur une étude menée par le psychologue en 2011 sur 20 000 hommes.


2 Commentaires

Le libertinage et la pornographie


Nous étions ce week end invités pour une soirée organisée entre autres par une web TV. Nous y sommes allez sans préjugé, n’ayant jamais assisté à un show chaud en club libertin. Ce n’est pas le premier spectacle que nous voyons dans ce cadre et nous avions déjà du mal a trouver un réel intérêt à ces interruptions de soirées quand le show n’est pas de qualité. Nous nous sommes aperçu en cours de route, qu’il s’agissait d’un tournage en live de séquence pornographique et à la  gloire de la web TV. Une fois de plus se pose la question de la limite entre le libertinage et la pornographie. Et pour nous ce sont deux mondes différents qui n’ont rien a voir l’un avec l’autre et qui devrait s’ignorer. Lire la suite


Poster un commentaire

Le MAL, Mouvement Antithéiste et Libertin


Le MAL, Mouvement Antithéiste et Libertin se présente aux élection législatives. En soit rien que de très normal,  nous sommes en démocratie et tout un chacun peut se présenter avec ses idées. La ou le bat blesse, c’est quand il utilise dans son slogan le mot « libertin« , et que le programme lui ne l’ai pas du tout. Espère t’elle, oui c’est une femme, ratisser chez les amateurs de films libertins, autre appellation pour films pornos. Nous ne discuterons pas de tous les points de ce programme, car chacun est libre d’avoir ses opinions, libertin ou pas, mais nous relevons quand même de sacrés contradictions.

Le MAL, Mouvement Antithéiste et Libertin, est un nouveau parti d’extrême gauche LGBT(Lesbien, Gay, Bi et Transexuel), anti-sectes, antireligieux et anticapitaliste fondé en Juillet 2011 par Céline Bara, actrice et productrice de films pornographiques, et par son mari Cyrille Bara réalisateur, photographe et pornographiste de renom.

Le MAL est un mouvement « communiste » qui condamne le capitalisme, le libéralisme, toutes les formes de spéculation, la mondialisation, l’exploitation ainsi que la propagande médiatique qui tend à sacraliser l’argent et en faire l’unique unité de mesure de la réussite sociale.

L’industrie de la pornographie, n’est pas à but non lucratif, donc capitaliste. Quand on est actrice et producteur, on ne peut pas dire que l’on soit victime du système. La pornographie est aussi l’exploitation d’une image dégradante de la femme. C’est aussi l’exploitation de la misère sexuelle.

Le communisme quand à lui n’a jamais été une association se voulant proche des minorités sexuelles, ni même d’une liberté sexuelle, a moins que le goulag ne soit un immense camp naturiste. Sauf peut être pour ses dirigeants.

La tolérance ne va pas jusqu’à admette la religion des autres. A l’heure ou l’Europe s’emploie a faire le ménage dans les publicités trompeuses, a quand une directive sur les programmes de nos hommes et femmes politiques.