Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

t-20110308-H2ZM5X-0


Poster un commentaire

Etre une femme libertine, c’est facile?


Elle préfère qu’on l’appelle Shiny, tout simplement. Cette mère de famille dirige pourtant de maîtresse manière… un club libertin!

“La journée de la femme, pour moi, c’est un hommage qui ressemble à une obligation polie”, confie Shiny, une élégante Liégeoise, installée depuis des années dans la région de Charleroi. “ Une obligation, oui, parce qu’à mon sens, nous, les femmes, devons, quoi qu’il advienne, être femmes jusqu’au bout des ongles, toute l’année, du premier au dernier jour! Le regard des hommes à notre égard reste sans doute plus important que toutes les journées dédiées à notre condition féminine… ”

Elle nous l’avoue d’ailleurs, si on ne lui avait dit que ce mardi était dédié aux femmes, Shiny n’en aurait rien su… Sans que cela ne lui pose apparemment le moindre problème. Shiny en parle d’autant mieux que son secteur d’activités est, disons-le, plutôt particulier: “ Je suis patronne d’un club libertin ”, nous dit-elle, comme s’il s’agissait-là d’un travail comme les autres; cela fait quatre ans qu’elle tient le Vice-Versa, une boîte libertine.