Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

Image-8-630x0


Poster un commentaire

Les libertins ont désormais leur club près d’Abbeville


Depuis le 19 juillet, date de son ouverture, couples et célibataires peuvent laisser libre cours à leurs désirs dans le cadre d’un club libertin ouvert route de Paris à Liercourt. Après avoir exercé le métier d’ambulancier en région parisienne pendant dix ans, Éric, fervent adepte de l’échangisme, a souhaité se reconvertir en alliant l’utile à l’agréable. Tout naturellement il a créé un bar club libertin, le Sézar et a choisi Liercourt pour cela.

IMG_3029.jpg


Poster un commentaire

L’Echiquier, temple du libertinage


L’Echiquier est un club coquin qui vient d’ouvrir ses portes dans la petite cité du Laférois. Le lieu se revendique comme « puriste du libertinage. » On y vient de loin.

C’est un soir, pas si tard que cela. Achery est plongé dans le noir… Ou presque. Au 103, rue du Général-de-Gaulle, une entrée est sous la lumière. Celle d’un énigmatique établissement qui s’appelle l’Échiquier. Ce club est en lieu et place du défunt dancing le Maribel. Quand on entre, il y a de la musique actuelle à volume raisonnable, des sièges moelleux, des tables, des spotlights, un bar, un espace dancing… Tout respire le neuf, on se croirait en discothèque. A ceci près que l’on se trouve dans un antre libertine.
À l’accueil, le ton est donné par le sourire du DJ et hôte d’entrée Lorenzo. Sans être physionomiste, il impose quelques règles avant de permettre l’entrée. « Une tenue correcte est nécessaire ainsi qu’une attitude appropriée. » A l’Échiquier, les trois piliers sont « un esprit convivial, la propreté des locaux et surtout le respect de tous », insiste Patrick, le bras droit de la patronne et maître des lieux. Et dans l’établissement, « tout est permis, mais rien n’est obligatoire », ajoute Lorenzo.
Il faut comprendre que le client ne sera jamais jugé sur sa pratique sexuelle, mais qu’en aucun cas quiconque ne saurait forcer un visiteur à quoi que ce soit. « Les clients viennent là pour s’amuser ; l’acte sexuel est possible mais n’est pas une finalité absolue », poursuit Patrick. La boîte de 300 m2 pour une capacité de 275 personnes est équipée pour tous les goûts, que l’on soit hétéro, bisexuel(le) ou homosexuel(le).

Le-libertinage-univers-tabou_medium


Poster un commentaire

Le libertinage, univers tabou


Pratique secrète de beaucoup de couples, le libertinage est de plus en plus en vogue. Trois couples, sous couvert d’anonymat, racontent leur plongée dans cet univers souvent décrié.

Avec l’affaire DSK, bon nombre de personnes ont découvert que l’ancien directeur du FMI s’adonnait au libertinage, découvrant cet univers tabou. « Ça a fait beaucoup de tort au libertinage. Il y a eu un amalgame, par méconnaissance de ce monde, assure Lætitia. Pour savoir vraiment ce que c’est, il faut essayer. Le libertinage n’est pas de l’infidélité, bien au contraire. On vit en couple ce que beaucoup de personnes vivent seules ou à l’insu de leur conjoint.» Les libertins ont des relations sexuelles avec d’autres partenaires, en présence ou non de leur conjoint, mais toujours avec son consentement.

Le-lieu-ou-se-pratique-l-echangisme_medium


1 commentaire

Le lieu où se pratique l’échangisme


Envie d’une expérience libertine? À Moulins, petit village près de Laon, un établissement fait le bonheur des échangistes de partenaires sexuels. Le seul du département. Moulins, à peine une centaine d’âmes, calme d’apparence, s’encanaille le soir. Une fois la pénombre installée, les voitures défilent, direction place de l’église. La porte s’ouvre et se ferme dans cette grande maison, aux lumières vertes projetées sur la façade. Bienvenue à L’entre d’eux: le seul club échangiste de l’Aisne.


Poster un commentaire

Le retour des nuits coquines


Alors Compiègne, ville coquine? Les nuits compiégnoises n’ont plus de secret pour Agnès, 37 ans et Elisabeth, 40 ans*. Ces deux femmes libérées expliquent. « En fin de semaine, des visiteurs particuliers circulent en forêt de Compiègne, vers le carrefour de la Faisanderie. Les coins des libertins « A partir du rond-point des Etats-Unis, une petite route s’enfonce dans les bois. Au début de la route, c’est le coin des homosexuels. Ensuite, c’est le point de rendez-vous des couples échangistes. » « A partir du carrefour, chaque route a sa spécificité », détaille Elisabeth.