Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Non, les libertins ne sont pas volages, mais hédonistes!


Jugés, marginalisés, cantonnés à des clichés, les libertins ne sont pas vus d’un bon oeil dans notre société. Beny, adepte de la pratique depuis plusieurs années, tient à tordre le cou aux idées reçues. Coup de gueule d’un amoureux des plaisirs.

Pourquoi ce texte? Ces lignes n’ont pas pour objectif de « convertir » à une cause, ou pour affirmer qu’être libertin est mieux que de ne pas l’être. Je souhaite juste démontrer que si parfois on peut être hédoniste sans être libertin, le « vrai » libertin lui, est toujours hédoniste.
Commençons par un petit tacle, à tous ceux qui critiquent le libertinage sans connaître…
Ceux qui catégorisent sans essayer de comprendre, qui ne se fient qu’à des reportages télévisés pré-écrits. Les vrais libertins ne sont pas ces suiveurs de mode, plagistes du Cap d’Agde, les burnes à l’air et le regard poisseux, la casquette vissée sur un crâne d’où vous ne ferez sortir que des interviews caricaturales et machistes. (Non, les médias ne nous aident pas).
Pour les moralisateurs, les donneurs de leçons, ceux qui ne considèrent l’amitié digne que si « l’ami » a le même mode de pensée et la même manière d’être. Aigris ou jaloux, ils observent dans ton bonheur leurs fantasmes inavoués, qu’ils n’oseront jamais accomplir dans leur vie.
Pour les théologiens de bac à sable, qui oublient (ou qui ne savent pas) que Jésus invitait les prostitués à sa table, que Mahomet a eu 13 femmes, qu’Abraham épousa sa demi-soeur et l’échangea contre des cadeaux.
Enfin, je m’adresse aux hypocrites qui prônent l’Egalité pour tous, qui défendent les minorités, et qui dénigrent 400 000 libertins français parce qu’ils trouvent ça « immoral ».
Cet éclairage de ce monde méconnu, je l’écris surtout pour tous les autres. La majorité des gens, ceux qui ont l’esprit ouvert, débarrassés des oeillères dogmatiques qui empêchent de voir le monde tel qu’il est, et qui sans jugement de valeur et plein de bon sens, tranchent:  » Après tout, chacun fait ce qu’il veut ».

saunas-echangistes-01


2 Commentaires

Les saunas échangistes : des relations libertines chaudes


Pas de doute : les saunas échangistes sont des lieux à part dans la galaxie libertine. Assez nombreux en France, souvent en centre-ville, ils accueillent une clientèle échangiste qui apprécie les relations très chaudes. Plongée dans le monde des saunas échangistes.

5+


Poster un commentaire

Le club libertin « Le 5 et plus » à Emerainville


Avec Lily nous avions envie de sortir en club libertin, mais comme il faisait chaud, nous n’avions pas vraiment envie de nous enfermer… Tiens « Le 5 et plus » à un patio avec buffet le dimanche soir ! Cool et en plus c’est à 5mn en voiture de chez Lily. C’est bon ce sera Le 5 et plus !

1180126913.5


Poster un commentaire

Les internautes ont la parole : Existe-t-il un délit de luxure dans le code pénal ?


Dans l’affaire du Carlton de Lille, avant de chercher à savoir si DSK savait qu’il avait affaire à des prostituées, il importe de se demander si le délit de libertinage existe en droit positif.
« Arrêtons-nous sur ce que disaient les avocats de Monsieur Strauss-Kahn après sa mise en examen le 26 mars dernier. Pour eux, l’infraction qui est reprochée à leur client, dans l’affaire du Carlton de Lille, n’est tout simplement pas constituée.

En effet, d’après le dictionnaire Larousse, pour qu’une infraction soit établie, il faut le concours de trois éléments fondamentaux : l’élément légal, l’élément matériel et l’élément moral. Les avocats soutiennent que l’infraction pour laquelle Monsieur Strauss-Kahn est mis en cause n’existe pas et qu’il serait question ici d’un délit de luxure non inscrit dans la loi.


Poster un commentaire

Camille et le blog Sexpress


Sexpress est un blog sur la sexualité édité par Camille sur la plateforme de l’Express.

J’ai l’intention de traiter ici les questions de sexe presque autant que les questions de genre. Les représentations des genres dans la société m’intéressent et je n’aime rien tant que les déconstruire. J’aime aussi discourir des choses du sexe, parfois sérieusement, souvent avec humour (si on ne peut pas rire du cul, où va-t-on).

Je ne suis pas journaliste mais j’ai de la curiosité. Je suis épicène (adj. é-pi-sê-n’ : qui désigne indifféremment l’un ou l’autre sexe) et mauvais genre.  Sachez que je vois du sexe partout (c’est grave docteur). Je crois que la sexualité structure la vie sociale. Et inversement. Je compte sur votre largesse (d’esprit) votre humour et votre intérêt sur la chose pour avoir, comme l’abbé Gabriel-Charles de Lattaignant, dans son poème galant votre mot/Et sur le mot et sur la chose.