Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


1 commentaire

Le club libertin transformé en bar dansant


Depuis la fin d’année, le club libertin de Lavancia-Epercy n’existe plus. Ferdi Civil, 29 ans, a racheté le fonds de commerce du Love Night pour 

Publicités


Poster un commentaire

le libertinage jusqu’au petit matin


Le 113 Avenue, à Eysines, a ouvert ses portes en mai. Temple dédié aux rencontres charnelles, le club libertin se veut moderne et loin des clichés. Après l’échangeur, les échangistes. Quelque part dans une zone industrielle d’Eysines, entre rocade et nationale : c’est ici que se dresse le 113 Avenue, dernier-né des clubs libertins de Gironde. Il faut trouver, se garer dans le vaste parking, et ne pas craindre le portier taquin, qui aime singer les gorilles.


Poster un commentaire

Voyage au coeur du libertinage à Marseille


En matière de libertinage, il y a aussi « un avant et un après Dominique Strauss-Kahn, dont les affaires ont révélé au grand jour les moeurs dévergondées. À cette époque en 2011, la fréquentation de notre site atteignait les 10 000 visites par jour », confirme Jean, Marseillais d’adoption depuis 23 ans et responsable du site routes-libertines.fr, « DSK a aidé à populariser la pratique autant qu’à lui donner une mauvaise image ».


Poster un commentaire

Le réveillon dans un club… échangiste !


Ils sont une trentaine à avoir choisi l’Alina Sauna à Poitiers-Sud pour sauter à pieds joints dans la nouvelle année en cette nuit de la Saint-Sylvestre. Parmi les clients, une majorité d’habitués et quelques « nouveaux« . Une fois n’est pas coutume, le gérant a prévu un petit repas. Champagne, menu de fêtes, le forfait spécial Réveillon est à 98 euros pour les couples ou les hommes seuls. 48 euros pour les femmes. Et le patron l’assure en montrant la table : « On peut toucher à tout« .