Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


1 commentaire

Reportage sur une plage «Hot» de Méditerranée


Certaines grèves sont bien connues pour être des lieux de rencontres échangistes et libertins. Reportage entre exhibitionnisme et voyeurisme sur la plage de L’Espiguette, au Grau du Roi dans le Gard.
Un homme nu, vêtu d’un simple sac à dos et affublé d’une casquette court sur la dune. Venant de l’autre côté, trois autres hommes convergent dans la même direction… Ballet étrange mais extrêmement coordonné que celui des onanistes partis épier des couples s’abandonnant à l’exhibitionnisme dunaire.
«Ces mecs, ce sont des suricates -du nom d’un rongeur vivant dans les sables du sud de l’Afrique, ndlr- ils surgissent de nulle part, ont une très bonne vue, et se préviennent d’un spectacle par des signes qu’eux seuls comprennent», décrypte en riant Jean-Pierre, quinquagénaire, simple nudiste venu d’un village camarguais, et pas du tout adepte de l’exhibitionnisme dans ces dunes de la plage de l’Espiguette, au Grau du Roi (Gard).
Sur cette longue étendue de sable, la plage est divisée de manière informelle en au moins trois secteurs séparés par des digues protégeant partiellement la plage de l’érosion: textile, nudisme familiale, et espace sans tabou.
«C’est quand même un des rares espaces publics d’expression et de liberté. Et puis ici, c’est plus sauvage qu’au Cap d’Agde. Là bas, c’est trop l’orgie. On a plus de place à l’Espiguette. On est moins oppressés. Si on veut se mettre à l’abri des regards, c’est aussi possible», apprécient Pierre et Diane*, un couple quadragénaire venus de la banlieue lilloise aimant, de temps à autre, faire l’amour sous le regard des autres. Eric et Kader*, eux aussi préfèrent la plage de l’Espiguette pour se montrer.

Publicités


6 Commentaires

Libertinage, exhib et plage


L’été : le temps du soleil, le temps des vacances, le temps des amours… et de la tentation. Comme celle, par exemple, de se laisser aller à ses instincts libidineux sur une plage abandonnée… ou pas. On l’a dit et répété dans les colonnes du Magazine du Libertinage : il ne faut pas confondre naturistes et libertins. Ne pas exclure non plus, ceci étant dit… Car il faut bien l’avouer, les libertins et libertines ne sont pas les derniers à se promener cul nu sur la plage. Exhibitionnisme, me direz-vous ? Oui, sans doute. Mais pas seulement : « j’ai découvert le naturisme par pur libertinage. Au départ, c’était de l’exhib, mais j’ai pris goût à ce mode de vie », témoigne Alexia. Dès lors, comment s’étonner que nombre de plages naturistes sont aussi des lieux de rencontres libertines ? Les plages naturistes clandestines, en particulier. Lieux de drague gay, parfois candauliste, certaines d’entre elles sont devenues de véritables établissements libertins à ciel ouvert.


Poster un commentaire

Le naturisme fait sa pub


« Nous voulons inciter les 11 millions de Français qui sont tentés par le naturisme à tomber le maillot », prévient Frédéric Chandelier, porte-parole la Fédération française du naturisme, qui lance cette semaine une campagne sur le Web sous l’égide d’Atout France (agence du développement touristique de l’Hexagone). Celle-ci repose sur le site naturisteparnature.fr, qui présente un test pour savoir si le naturisme correspond à sa personnalité, ainsi que les différents centres existants. Car l’offre touristique dans ce domaine a évolué ces dernières années. « Sur les 115 structures naturistes en France, on trouve des campings, mais aussi désormais des bungalows en location, des gîtes et des chambres d’hôtes »,

Aller à la cantine en tenue d’Eve ou se flâner le nez au vent comme Adam dans son verger ? Un plaisir particulier dont certains raffolent. Atout France, l’organe de promotion touristique de l’hexagone prépare une campagne web destinée à mieux faire connaître aux clientèles européennes. Sur le site web intitulé http://www.naturisteparnature.fr, qui agrège l’offre de divers centres, un test permet aux internautes de «savoir si le naturisme correspond à leur personnalité».

Si le naturisme est toléré à certains endroits, surtout des plages ou des lieux privés, le libertinage est lui strictement interdit en public.


Poster un commentaire

Vos plages au peigne fin


Il n’y a pas que Le Cap-d’Agde. La côte atlantique a aussi gagné une certaine réputation pour le bronzage naturiste et les échanges physiques sur le sable. Les seconds ne sont pas la conséquence du premier, mais nudistes et échangistes ne se trouvent de fait jamais bien loin. C’est par exemple le cas de la Jenny, au Porge (33), où les rumeurs vont bon train. Plus au nord, Montalivet propose en revanche une grande plage naturiste très correcte. Au sud du bassin d’Arcachon, vers Biscarrosse, la Lagune est également réputée pour les étreintes dans les dunes. Sur la Côte sauvage, vers La Tremblade (17), des policiers patrouillent à cheval pour mieux repérer les couples dans le sable. Enfin, citons des plages naturistes dont la réputation est sauve, comme le Pin Sec à Naujac (33) ou les Cent Marches à Bidard, au Pays basque.

Il est incontestable qu’il existe un lieu de rencontres échangistes dans les dunes du Médoc, sur la plage que les adeptes appellent la Jenny et d’autres, « la cheminée ». Mais cette plage, qui dépend du domaine naturiste du même nom, plus au sud, est en revanche une plage familiale et saine. Son directeur, Patrick Gaigne, insiste sur « cet esprit de naturisme familial ». « Nous veillons depuis presque trente ans à le conserver, que ce soit dans l’enceinte du domaine ou sur  »notre » plage surveillée par nos propres maîtres-nageurs. Propriétaires et personnel sont, dans l’ensemble, impliqués pour conserver cette éthique propre à la majorité du monde naturiste, notamment aquitain, à la différence du nudisme « libertin » de Cap-d’Agde dans lequel nous ne nous reconnaissons pas. »


Poster un commentaire

Sur la plage, abandonnée


Après les clubs échangistes, aujourd’hui, direction la plage des Saumonards dans l’île d’Oléron, lieu célèbre pour son esprit libertin. Info ou intox ?.Les disciples de la tenue d’Ève y ont trouvé leur paradis. Sur la côte Est de l’île, la plage des Saumonards offre un panorama d’exception : forêt de pins, mer turquoise, sable fin et vue imprenable sur La Rochelle, l’île d’Aix ou fort Boyard, comme sur l’étendue de corps nus venus profiter de la torpeur estivale.