Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

les-couples-qui-se-seront-formes-pourront-s-ebattre-dans-les-six-chambres-mais-aussi-sur-le-bar-ou-au-milieu-de-la-piste-tout-est-permis-rien-n-est-obligatoire-explique-karim-le-gerant-photo-pierre-heckler


Poster un commentaire

Bientôt un club privé libertin à Boulange ?


Un jeune couple réhabilite actuellement une ancienne discothèque, à Boulange, pour ouvrir prochainement un club privé libertin, le Quai 57. La Commission consultative départementale de sécurité et d’accessibilité (CCDSA), qui a inspecté les lieux début septembre, a donné un avis défavorable pour l’ouverture. Les gérants poursuivent les travaux et la remise aux normes, en espérant décrocher le précieux sésame.


Poster un commentaire

Non, les libertins ne sont pas volages, mais hédonistes!


Jugés, marginalisés, cantonnés à des clichés, les libertins ne sont pas vus d’un bon oeil dans notre société. Beny, adepte de la pratique depuis plusieurs années, tient à tordre le cou aux idées reçues. Coup de gueule d’un amoureux des plaisirs.

Pourquoi ce texte? Ces lignes n’ont pas pour objectif de « convertir » à une cause, ou pour affirmer qu’être libertin est mieux que de ne pas l’être. Je souhaite juste démontrer que si parfois on peut être hédoniste sans être libertin, le « vrai » libertin lui, est toujours hédoniste.
Commençons par un petit tacle, à tous ceux qui critiquent le libertinage sans connaître…
Ceux qui catégorisent sans essayer de comprendre, qui ne se fient qu’à des reportages télévisés pré-écrits. Les vrais libertins ne sont pas ces suiveurs de mode, plagistes du Cap d’Agde, les burnes à l’air et le regard poisseux, la casquette vissée sur un crâne d’où vous ne ferez sortir que des interviews caricaturales et machistes. (Non, les médias ne nous aident pas).
Pour les moralisateurs, les donneurs de leçons, ceux qui ne considèrent l’amitié digne que si « l’ami » a le même mode de pensée et la même manière d’être. Aigris ou jaloux, ils observent dans ton bonheur leurs fantasmes inavoués, qu’ils n’oseront jamais accomplir dans leur vie.
Pour les théologiens de bac à sable, qui oublient (ou qui ne savent pas) que Jésus invitait les prostitués à sa table, que Mahomet a eu 13 femmes, qu’Abraham épousa sa demi-soeur et l’échangea contre des cadeaux.
Enfin, je m’adresse aux hypocrites qui prônent l’Egalité pour tous, qui défendent les minorités, et qui dénigrent 400 000 libertins français parce qu’ils trouvent ça « immoral ».
Cet éclairage de ce monde méconnu, je l’écris surtout pour tous les autres. La majorité des gens, ceux qui ont l’esprit ouvert, débarrassés des oeillères dogmatiques qui empêchent de voir le monde tel qu’il est, et qui sans jugement de valeur et plein de bon sens, tranchent:  » Après tout, chacun fait ce qu’il veut ».