Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Le club libertin de La Couronne se dit prêt à rouvrir


Fermé depuis février, le jacuzzi du sauna club libertin Le Prado doit être remis à flots cette fin de semaine. Pour des manquements aux règles d’hygiène, l’établissement de La Couronne avait été obligé de fermer son bassin. «C’est moi qui gère les travaux. Ils ont débuté en mars et devraient être terminés en fin de semaine, il s’agit de changer le système de filtration», confirmait Jean-Marc Pineau, directeur de l’établissement.


Poster un commentaire

Vos plages au peigne fin


Il n’y a pas que Le Cap-d’Agde. La côte atlantique a aussi gagné une certaine réputation pour le bronzage naturiste et les échanges physiques sur le sable. Les seconds ne sont pas la conséquence du premier, mais nudistes et échangistes ne se trouvent de fait jamais bien loin. C’est par exemple le cas de la Jenny, au Porge (33), où les rumeurs vont bon train. Plus au nord, Montalivet propose en revanche une grande plage naturiste très correcte. Au sud du bassin d’Arcachon, vers Biscarrosse, la Lagune est également réputée pour les étreintes dans les dunes. Sur la Côte sauvage, vers La Tremblade (17), des policiers patrouillent à cheval pour mieux repérer les couples dans le sable. Enfin, citons des plages naturistes dont la réputation est sauve, comme le Pin Sec à Naujac (33) ou les Cent Marches à Bidard, au Pays basque.

Il est incontestable qu’il existe un lieu de rencontres échangistes dans les dunes du Médoc, sur la plage que les adeptes appellent la Jenny et d’autres, « la cheminée ». Mais cette plage, qui dépend du domaine naturiste du même nom, plus au sud, est en revanche une plage familiale et saine. Son directeur, Patrick Gaigne, insiste sur « cet esprit de naturisme familial ». « Nous veillons depuis presque trente ans à le conserver, que ce soit dans l’enceinte du domaine ou sur  »notre » plage surveillée par nos propres maîtres-nageurs. Propriétaires et personnel sont, dans l’ensemble, impliqués pour conserver cette éthique propre à la majorité du monde naturiste, notamment aquitain, à la différence du nudisme « libertin » de Cap-d’Agde dans lequel nous ne nous reconnaissons pas. »