Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

Soirée privée… Mais privée de quoi?

6 Commentaires


Le monde libertin bruisse de ce terme « Soirée prive ». Qui n’as pas entendu des amis ou des connaissances parler d’invitation a ces soirées? Suivant de rares sondages sur la question, les soirées libertines en dehors des clubs libertins constituerais le gros des sorties coquines. De la soirée entre amis coquins à la grosse organisation, il existe une palette très complète de soirées dites « privées ». Nous tenterons de faire le point sur la réalité du « privée ».

Les soirées entres amis

La forme la plus naturelle de soirée privée est bien la soirée entre couples amis. Elle se passe le plus souvent au domicile de l’un des participants. Le plus souvent ses rencontres ne viennent que concrétiser des discussions sur les sites de rencontres, Netéchangiste, pour ne pas citer le plus connu d’entres eux. C’est l’aboutissement logique d’un séduction réelle ou virtuelle. Ces rencontres ont leur partisans et leurs opposants.

Le principal reproche que l’on peut faire, c’est qu’une fois la machine lancée, difficile de faire marche arrière. Dire à un couple que finalement il ne nous convient pas, tout en restant diplomate n’est pas aisé.

Les autres y verront une forme de relation plus aboutit que le « one shot » en club. Et après tout les libertins sont des amis comme les autres. La discrétion est aussi un avantage certain à ces sorties.

Les soirées privées

Quand on possède un cercle d’amis libertins important, il est tentant d’organiser de grosses soirées. Le nombre d’invités dépend alors du carnet d’adresse de l’organisateur. Avec un peu de moyen on loue une villa, chacun participent et les invités étant plus ou moins cooptés, il n’y a pas de surprises quand a l’ambiance. Ne gâchons pas notre plaisir, ces soirées sont l’occasion de faire la fête, de se retrouver entre amis et de faire de nouvelles connaissances. C’est quand même plus sympa que le baptême du fils d’un lointain cousin.

Mais le plus dur est de se faire un cercle d’amis libertins, et ce n’est pas toujours évident. Bien des gens ne mélange pas amitié et libertinage.

Les soirées privée en club

Vous avez sans doutes vu des clubs proposer des soirées privée. Ces soirées sont souvent le fait du club lui même, qui ce soir la, restreint sa clientèle à des habitués souvent expérimentés ou sachant ce qu’ils veulent.  Il peut aussi s’agir de soirées initiées par un client à l’occasion d’un anniversaire ou autre. Dans ce cas le club ne reçoit que sur invitation, parfois un mot de passe. Le thème de ses soirées est souvent explicite: échangisme, triolisme, mais pas de débutants.

Les soirées publiques

Et oui il y’a des soirées privées qui sont publiques… Publiques parce que tout le monde ou presque peut y aller. Ces pseudo soirées privées sont le fait d’organisateurs plus ou moins professionnel. De l’agence évènementiel au particulier avec ou sans statut, ils sont nombreux à chercher a profiter d’une vague libertine. Je dit bien profiter et je m’en explique. Sauf rare exceptions, ces soirées sont organisées a minima, un buffet, des matelas et les invités payent le prix fort une prestation dégradé. Rien a voir avec un établissement libertin qui lui est équipé pour recevoir.

Il existent bien sur des organisateurs libertins qui proposent des soirées à thèmes, « Eyes Wide Shut » ou « bateaux mouches » sont des classiques, mais elles sont très rares. Ces soirées se font dans des cadres magnifiques, châteaux ou grandes demeures. Des spectacles y sont proposés, et l’ambiance est au rendez vous. Les tarifs sont conséquents, mais c’est a faire…  Des associations libertines proposent aussi ces prestations.

La ou nous ne sommes pas d’accord sur le principe c’est que ces soirées sont souvent le fait de personnes qui ne sont pas des pros. En dehors du fait que les prestations sont minables, elles font courir des risques aux participants. Même privée, une soirée qui n’est pas organisée dans le cadre familiale, est publique. L’organisateur doit être assuré, les locaux doivent avoir une autorisation de réception du publique et la mairie doit donner son accord. En cas d’accident, et je ne le souhaite pas, qui est responsable? Il est évidement facile de faire de l’argent quand on ne respecte pas les règles.

Ou se situe la différence avec une soirées en club? surement dans la fréquentation, les clubs sont de plus en plus ouverts à une clientèle en marge du libertinage, jeune, que les puristes n’apprécient pas beaucoup.

Cercle privé

J’en profite pour une petite mise au point tant qu’on parle de soirée privée. La notion de cercle ou club  privé n’existe pas. Cette phrase derrière laquelle se cache beaucoup d’établissements, ne sert qu’a justifier un filtrage à l’entrée et le pseudo droit de refuser des clients. En France tout établissements, club ou association est un établissement Recevant du Public,  et à ce titre est soumis à la réglementation comme n’importe quel commerce, restaurant, dancing ou bar. Ce qui sous entend que les autorisations ont été accordées et les locaux aux normes en vigueur. Le fait d’être une association, ne change rien à la nature des locaux. Les stades gérés par des associations sont bien entendu conçus avec les mêmes contraintes que les autres. Les associations n’ont pas plus le droit que les autres de laisser fumer dans leurs locaux.

Comme pour nos autres articles sur le libertinages, nous avons exposé notre point de vu et nos connaissances sur le sujet. Vos réactions sont le bien venu, pour que chacun puisse se faire une idée le plus juste possible.

Publicités

Auteur : Web Libertin

Proche du milieu libertin, intellectuellement et professionnellement, nous vous faisons profiter de nos expériences et de notre vision du libertinage.

6 réflexions sur “Soirée privée… Mais privée de quoi?

  1. Pingback: Osez la tenue de soirée sexy | Le web libertin

  2. Pingback: Discosexe | Le web libertin

  3. Pingback: Restaurant libertin, oui. Fast-sex, non. | Le web libertin

  4. Oui on partage votre point de vu à 100% et on peut témougner que ce n’est pas facile de trouver des libertins prêt à associer amitié et libertinage…

  5. Bonjour

    Je ne suis pas sûr de comprendre le dernier paragraphe : toute forme de sélection à l entrée serait donc illégale ? Je me suis toujours demandé sur quelle base on pouvait faire des tarifs différenciés selon le sexe, le fait d être en couple ou non.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s