Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

estrella


1 commentaire

Incendie d’un club libertin à Toulouse : pas de blessé


Un incendie s’est déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi dans un club libertin de Toulouse, « L’Estrella« , situé Zac de Thibault. Le club était fermé au moment de l’incendie, il n’y a pas de blessé. L’origine du sinistre n’est pas encore déterminé. D' »après les pompiers, 200 mètres carrés ont été détruits.

Selon le site internet de l’établissement, l’Estrella était un club libertin qui proposait «une ambiance érotique et coquine» à ses clients. Coins câlins, endroits spécialement aménagés… il était l’un des clubs échangistes de la ville Rose. Hier, malgré nos appels, son gérant est resté injoignable. Parallèlement, une enquête de police a été ouverte afin de déterminer les causes de l’incendie et, notamment, si son origine est accidentelle ou criminelle. Les experts en incendie du laboratoire inter-régional de la police scientifique ont procédé aux relevés d’usage.


Poster un commentaire

Toulouse et le libertinage


La dépêche du Midi publie se jour un dossier consacré aux libertins.

Toulousaine de 43 ans, Emma est cadre, mariée et infidèle. Elle l’assume entièrement, et le vit très bien avec son mari (lire témoignage ci-dessous). Loin des clichés, son témoignage apporte un éclairage sur l’évolution des mœurs dans certains milieux toulousains.

Paraît que les Toulousains sont… libertins !

Beaucoup de Toulousains, mariés ou pas, dévient les codes sociaux pour se rencontrer dans la Ville rose. Sites internet de rencontre et lieux libertins sont en plein boom. Toulousaine de 43 ans, Emma est cadre, mariée et infidèle. Elle l’assume entièrement, et le vit très bien avec son mari (lire témoignage ci-dessous). Loin des clichés, son témoignage apporte un éclairage sur l’évolution des mœurs dans certains milieux toulousains. « Internet nous a permis de sortir de la routine du mariage », confie Emma.

Toulousains et coquins

Ce club d’échangisme (L’Atrium Toulouse) a fêté ses deux ans. Quel bilan ? En 2010, cette pratique n’est plus taboue. Depuis une dizaine d’années, l’échangisme est devenu un vrai phénomène de société avec ses règles et ses codes. C’est surtout devenu une pratique libertine, chassant ainsi la connotation glauque qui la traquait depuis toujours. Souvent par manque de connaissance.

«échangisme pas tabou»