Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

De tout et de rien… ou pas


Ce n’est pas l’objet premier du site, mais nouslibertins.com possède une section annuaire des clubs libertins. Vous me direz rien d’extraordinaire, la plupart des sites de rencontres libertines proposent un tel annuaire. Si Nous Libertins a retenu notre attention cette semaine, c’est que nous avons été surpris de voir nombre de clubs disparaître. Surprise d’autant plus grande, que pour certains de ces clubs ils sont toujours en activité. Et parmi les « punis », le club Absolu, l’un des plus grands clubs de France. Erreur ? Bug ? Nous espérons qu’aucun motif financier ne justifie ce ménage de printemps.

France Coquine est bien un guide de la nuit libertine et coquine. Ce site et la publication éponyme reste une une de nos références, même si les critiques sont parfois complaisantes. Mais la n’est pas la question du jour. En haut des pages de cet annuaire se trouve un bandeau publicitaire qui nous emmène vers http://francecoquine.netechangisme.com… France Coquine et Netechangisme.com. La question du jour sera donc, Comment rester indépendant quand on critique des établissements qui payent de la pub ou organisent des soirées pour un site de rencontre avec qui l’on travaille?

Dans ces petits rien qui pourraient passer inaperçus, nous voyons la main mise progressive, invisible de quelques sites de rencontre dit libertins sur le monde bien réel des établissements libertins avec leur assentiment plus ou moins volontaire.

Sommes nous les seuls a être inquiets pour l’indépendance des clubs? Allons nous voir les clubs « libertins » se transformer en annexe des sites de rencontres?

Publicités


Poster un commentaire

Un homme sur trois fantasmerait sur l’amour à trois


Les formes de sexualités collectives comme l’échangisme et le triolisme se multiplient et sortent progressivement de l’ombre. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’IFOP pour le site Netechangisme.com. Cette étude dresse un tableau des différentes formes de multi-sexualité pratiquées ou fantasmées par les Français et révèle que 64% des hommes aimeraient avoir une relation avec deux personnes du sexe opposé contre 31% des femmes. L’étude menée montre que la sexualité collective, autrefois taboue, est très présente dans les fantasmes des Français et constate une acceptation sociale croissante des comportements sexuels sortant du cadre conjugal classique.