Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Du sursis pour l’ancien patron de club échangiste


Le Sunlight est revenu hier après-smidi sur le devant de la scène. L’ex-responsable de cet ancien « club échangiste » à Monteux était à la barre du tribunal correctionnel de Carpentras . il était notamment poursuivi pour avoir employé deux personnes sans les déclarer et pour ne pas avoir inscrit son établissement au registre du commerce. C’est un contrôle inopiné le 5 avril 2009, qui avait permis de constater une série d’infractions. La Direction Départementale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes avait requis plusieurs amendes contre l’établissement, l’Urssaff lui réclame aujourd’hui plus de 100 000 euros.

Publicités


1 commentaire

Les dessous cachés d’un club échangiste


Jusqu’à dimanche, le Sunlight, à Monteux, était au-dessus de tout soupçon. Jusqu’à ce que le Colti (le Comité opérationnel de lutte contre le travail illégal), les Fraudes, l’Urssaf et une quinzaine de policiers, agissant sur réquisitions du Parquet, viennent voir d’un peu plus près le(s) dessous de ce club échangiste. Ils n’ont pas été déçus !

C’est dimanche, vers 1 heure que le groupe des représentants des services de l’État, le substitut du procureur, Laure Chabaud, et les hommes du commissariat, ont tapé à la porte de ce club « très privé » apprécié des couples amateurs du libertinage et autres coquineries… Durant près d’une heure et demie, tous les documents et papiers se rapportant au Sunlight ont été contrôlés ; les cuisines -le lieu fait aussi restaurant- et le bar ont été inspectés. Des infractions à l’hygiène (certains produits étaient périmés, a rapporté une source) ont été relevées.