Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

Les clubs libertins sombrent dans la facilité

15 Commentaires


Pour ceux qui nous suivent depuis quelques années et même quelques mois, vous savez que nous suivons la communication des clubs libertins de très prés. Et quel n’est pas notre déception de voir a quel point les clubs libertins se tirent une, voir plusieurs balles dans le pied. Un DJ, même excellent ne suffit pas a faire une soirée libertine.  Un thème de soirée, aussi attractif soit il, ne fait pas tout.  Attention certains établissements savent recevoir, proposer de vrais distractions, des attractions des moments festifs, mais internet nous montre un visage des clubs de moins en moins attractif et surtout uniformisé.

Facebook, Twitter, Google+ sont devenus des médias incontournables pour des millions d’internautes. Que ce soit sur un ordinateur, une tablette mais surtout sur un smartphone, rare sont les français qui ne suivent pas au moins un réseaux social et les libertins n’échappent pas au phénomène. Cette mode, si on peu encore parler de mode, n’est pas tomber dans l’œil d’un aveugle et une bonne centaine de club libertin l’on bien compris et communique sur les réseaux. Ces mêmes réseaux étant de plus en plus permissifs, a condition d’y mettre les formes, nous pouvons suivre la vie de nos clubs favoris et être informés en temps réel des sorties futures. Un réel progrès.

Cette profusion d’informations a un avantage pour les internautes, nous pouvons enfin comparer les soirées sans trop faire de recherche et sans le filtre des sites de rencontres libertines, qui oublient de référencer certains clubs.

Vous vous doutez bien que Web Libertin ne se prive pas de parcourir régulièrement la communication des clubs libertins. Et depuis maintenant quelques mois nous sommes désespéré. Désespéré de tant de manque d’imagination, de thème de soirée tous plus vide de sens les uns que les autres. Pour démontrer notre propos, voici les soirées d’un samedi ordinaire:

  • Soirée femme bi, Girl and Girl, Femmes entres elles etc…(Une valeur sure).
  • Soirée cougar ou léopard. (Il faut attirer les jeunes, sans se passer des vieux)
  • Soirée carnaval, soirée masqué, soirée eyes wide shut (10 clubs, ok c’est la période, mais dans la description, hormis le masque, non fourni par le club, aucune festivité n’est annoncée)
  • Soirée libertine (Oui oui c’est dans un club libertin)
  • Crêpes party (C’est aussi l’époque)
  • Soirée fantasme et séduction (Enfin un club libertin ou l’on peut assouvir ses fantasmes et séduire… Pour nous toutes les soirées libertines devraient l’être.)
  • Soirée cabaret (Non non c’est pas un spectacle, c’est juste pour dire aux femmes de mettre des jolies dessous)
  • Grande soirée Gang Bang…. Soirée pluralité… (Messieurs si vous vous sentez seuls…)
  • Soirée porte jarretelle, soirées dentelle, soirée dessous blanc, soirées jarretières, transparence, tenue sexy , soirée chic et glamour(Nous avons du en oublier. Mais un club qui se respecte ne devrait accueillir que des femmes habillées sexy).
  • La fameuse soirée sans culotte ou topless (A croire qu’il faut attendre cette soirée pour que les femmes se dévoile dans ce club).
  • Nouvel an chinois avec ou sans repas et surtout sans dress code. (C’est l’année du singe qui commence)
  • Soirée débutants. (C’est sympa de se retrouver à 50 débutants, çà promet…)
  • Au moins 3 soirées années 80 (Ce qui peut être sympa si le DJ joue le jeux).
  • 2 soirées soubrettes (Et garçon de café?).
  • 50 nuances de Grey, mais ne vous attendez pas a trouver du matériel ou des maîtres pour vous présenter le BDSM.
  • Soirée jeu de coquins (Enfin un club libertins ou il y a des coquins et des coquines!!!)
  • Nous passerons sur « les nuits de la suce » et autres soirées « reine de la pipe ».

Allez on va s’arrêter avant que n’alliez consulter pour dépression.

Ce qui nous navre dans cette énumération c’est que la plupart de ces thèmes de soirées devraient être la règle de toutes les soirées libertines. Pour nous une soirée en club c’est de la lingerie, c’est assouvir nos fantasmes, c’est séduire et être séduit, c’est de pouvoir pratiquer des jeux coquins, saphiques ou la pluralité. Au cours de la soirée les culottes vont tomber, les femmes bi se retrouver. Nous éprouvons beaucoup de mal a lire que cela peut être un thème de soirée. C’est un peu comme si le menu d’un restaurant annonçait: retrouvez vous autour d’une table pour manger de la nourriture et boire du vin ou de l’eau. Et de plus c’est vous qui faites la cuisine, l’établissement ne fournis que les casseroles.

Nous sommes aussi sidérés du vide qui accompagne ces noms de soirées. Il n’est pas rare de ne même pas avoir un début d’explication, de description ou de dress code souhaité. On nous rétorquera que les clients ne les suivent pas, mais une femme n’a pas forcement envie de venir en club sans sa culotte en début de soirée, un homme de se déguiser en femme bi ou en Gang Bang.

  • « Soirée chic et choc » : « venez en dessous chics pour une soirée choc ».
  • Soirée OG « Paye ton eins » (C’est du copié collé, si vous avez un traducteur, expliquez nous le sens de cette soirée)
  • « Mmmmm la soirée Bi promet d’être chaude ce soir // RDV dès 21h ». Suit une photo de deux femmes!!!
  • Ce soir « soirée sans dessous » jouerez vous le jeu Avec Dj XXX (Et le club jouera t’il le jeux lui?).
  • Profitez d’une soirée où l’équipe de xxx offre l’entrée aux couples avant minuit ! (L’argument choc… Le repas est gratuit avant minuit)

Que dire des photos qui accompagnent ses informations. Ces soirées couples annoncées avec juste une femme plus ou moins dénudée, plus ou moins aguicheuse. Que dire des blagues plus ou moins salaces qui servent de communication à certains clubs. Que dire de ces messages qui ne s’adressent qu’aux hommes? Il nous arrive de penser que seuls les hommes sont conviés et que des professionnelles les attendent.

Et bien oui, nous en avons assez de toutes ses platitudes, ce manque d’imagination et ses titres plus ou moins aguicheurs. Alors mesdames et messieurs les responsables de clubs libertins, nous souhaitons venir chez vous pour faire la fête, nous amuser. Nous voulons recevoir en échange de notre addition et non pas faire la cuisine. Quand on nous annonce soirée Carnaval, nous nous attendons à un repas exotique, a de la musique de circonstance. Nous espérons un personnel en tenue brésilienne ou vénitienne. Nous voyons déjà un décor coloré et des paillettes. Un nouvel an chinois c’est des nems, un dragon, des geishas.

Et puis si il n’y a pas de thème de soirée c’est pas grave, du moment que le repas soit épicurien, la musique festive et les convives séduisants et séduisantes. Quand nous sortons au restaurant nous sommes attiré par sa cuisine, son service et son ambiance. Après tout, si un club libertin est un commerce comme un autre, nous les jugeons sur les mêmes critères que les autres. Un chinois reste un chinois et un semi gastro est une fête.

Qu’est ce qui différencie une soirée en club, d’une soirée privée si le client doit faire le service et la cuisine?

Allez, en partageant ce post sur les réseaux sociaux, il se trouvera bien des patrons de clubs pour se poser les bonnes questions sur les soirées privées et la fréquentation de leurs établissements. Alors si vous partagez nos idées, partagez cette page et faites bouger les choses.

Advertisements

Auteur : Web Libertin

Proche du milieu libertin, intellectuellement et professionnellement, nous vous faisons profiter de nos expériences et de notre vision du libertinage.

15 réflexions sur “Les clubs libertins sombrent dans la facilité

  1. Merci pour cette article… j’ai moi même un blog sur les news libertine et autre, je me suis permis de partager votre article sur le mien avec votre adresse redirigeant vers votre site en fin d’article… http://www.je-partage.fr

  2. Ce n’est que trop vrai… Le mieux est de rechercher un club dans un beau cadre (intérieur et parfois extérieur) dans lequel on est sur de trouver une excellente ambiance… avec de jolies femmes… çà existe heureusement ! mais parfois il faut faire beaucoup de kiomètres…

  3. L ouverture d esprit des clubs libertin est au contraire accrus avec de nouveaux curieux ou timide attiré. Par plus de transparence…apres on peut pas toujours avoir que le positif dans ce monde sui bouge sans arrêt il faut de tout pour le concept et de tous les milieu …c est impossible. De toujours contrôler …

  4. Il y a quelques années un club libertin avait fait l’annonce sur Facebook d’une soirée dico.
    Bien évidemment, il manquait un « s ».

    Mais nous n’avions pu nous empêcher d’imaginer ce qu’aurait été cette soirée dico :
    Participation de tous les clients pour l’invention de nouveaux mots licencieux.
    Dictée coquine.

    En fait, il suffirait juste que les propriétaires de club veuillent bien se poser 5 min avec leur équipe pour trouver des thèmes originaux.
    Nous pensons également que rendre un thème obligatoire n’est pas contre-productif.
    Genre soirée « cravate » ou »masque » avec l’accessoire fourni à l’entrée (si besoin), et une demande gentille mais ferme pour le port de celui-ci
    C’est aussi cela: créer l’identité d’un club.
    Imposer un style à ses clients.

    • Les clients sont libre de choisir leurs clubs et leurs sorties. Les patrons sont aussi libre de choisir leur clientèle, Et c’est la que réside le problème. Ne pas imposer un dress code, ne pas définir un style. Si les bons resto s’était laisser faire par les clients de Mac Quick, on ne mangerait plus que des hamburgers.

  5. Il est clair que vu comme ça, cela donne pas envie d’aller dans les soirées annoncées. Peut-être que de discuter avec des bloggeurs et bloggeuses qui partagent pas mal de choses sur le web serait déjà une solution. En tout cas un article intéressant qui à le mérite de poser la question.

  6. En écrivant se billet je ne pensais pas qu’il aurait plus d’écho que les précédents traitants plus ou moins du même sujet. 2500 lectures de cette page en trois jours, une quarantaine de partages sur Facebook et Twitter,. Reste a savoir si il s’agit d’une vrai tendance ou d’une curiosité passagère.

    A la lecture de Facebook (https://business.facebook.com/RoutesLibertines/posts/1721136318144023) au moins deux patrons de clubs l’on lu, ou bien les autres sont resté silencieux. Qui ne dit mot consent?

    Des lecteurs approuvent. Ce qui ne peut que nous réjouir.

    WebLibertin aime bien aiguillonner, titiller le monde libertin. Mais nous l’aimons ce monde. Nous aimons les clubs. Qui aime bien châtie bien. Nous serions navrés de ne dévoiler que les mauvais coté du libertinage en club. Avancer vers un changement passe obligatoirement par la discussion. Par une meilleur compréhension de ce que cherche les libertins et de ce que les clubs peuvent offrir. Nos colonnes sont ouvertes à la publication d’articles qui voudraient bien nous expliquer l’un ou l’autre point de vue.

  7. Pingback: Facilité | 3eme sexe et libertinage

  8. Merci beaucoup pour l’article. J’ai l’habitude de dire cette phrase là souvent aux organisateurs: Primo, c’est votre soirée! c’est vous l’organisateur ou l’organisatrice. C’est à vous de choisir donc qui vous voulez voir ou non débarquer chez vous. Pour moi, c’est la personnalité qui prime d’abord. Je ne me laisse jamais imposer. Par contre, l’un des facteurs qui assurent la réussite de votre soirée, c’est que vous réussissez à bien nourrir vos invitées….. Et prévoyez aussi des préservatifs!!!!

  9. Bonjour à vous toutes et tous,
    Ayant repris depuis peu de temps un club dans le sud de la France, nous sommes tout à fait en accord avec vos écrits, mais la critique ne peut être constructive que si elle apporte des solutions et idées nouvelles… C’est à vous libertines et libertins de faire des propositions pour que nous, « patrons de club », nous nous adaptions à vos envies et idées. C’est à la suite de cet article que nous devrions voir surgir des tas de propositions et d’idées originales. Certes, c’est aussi à nous de nous creuser la tête pour que nos soirées ne vous déçoivent jamais.
    Bien cordialement
    Hervé

    • Je ne suis pas d’accord sur toute votre réponse.
      Ce n’est pas au client d’avoir des idées pour les patrons de club. c’est avant tout au club de proposer des idées originales. Comme le dit WebLibertin « Si les bons resto s’était laisser faire par les clients de Mac Quick, on ne mangerait plus que des hamburgers. »

      Il FAUT que les clients jouent le jeu. Pour les plus réticents, le portefeuille peut aider à infléchir. proposer donc un tarif de base pour tout le monde et une réduction SIGNIFICATIVE pour ceux qui joueront le jeu

      Au delà de cela, partons du principe que les thèmes sont trouvés. Encore faut-il que le club joue le jeu. et que les membres du personnel joue le jeu (déguisement, vocabulaire, …) il faut aimer jouer la comédie, faire le spectacle, …

      Quelques exemples (vécus, et donc certifiés, dans des clubs en province comme en île de France) :
      En soirée disco, la SEULE musique jouée devrait être de la disco (ou en tout cas de la musique des années 70. Encore faut il que le DJ (quand il y en a un) connaisse et s’y restreigne. Si les clients se présentent habillés sans être déguisés, le club devrait pouvoir leur permettre d’emprunter ou de louer des vêtements style disco. l’avantage avec ce thème, c’est que le patron de club pourra trouver très facilement des chemises pelle a tarte et des pantalons pattes d’éléphant à des prix modiques dans une friperie (pour indication, quelques €uros pour un ensemble complet (bas + haut+chapeau)

      Une soirée Black Out (sous-titré : plongés dans le noir, vivez une expérience sensorielle différente)
      Alors, oui, ils distribuaient des bracelets et des lunettes (sic) fluo lumineux. Oui, ils avaient installés un projecteur de lumière noire au niveau du bar. mais c’est tout.
      La partie balnéo était comme d’habitude. La piste de danse également. Tout comme les coins câlin.
      Pour nous, une soirée black out, le club est plongé dans le noir. Quelques luminaires diffusent de la lumière au ras du sol ou au plafond. Pourquoi pas de la lumière noire a certains endroits et pour un effet différent, au niveau de la piste de danse, un stroboscope.

      Relevons aussi les soirées couleur (soirée black, soirée blanche, yellow party, blue moon, …)
      La aussi, il faut que le club joue le jeu d’apposer des gélatines sur les projecteurs, et fournir au client des tenues de la couleur appropriée…

      Soirée lingerie
      La, les clients jouent le jeu. Mais si c’est une soirée lingerie, il faut qu’ils la montrent. donc changement en début (ou en cours) de soirée pour que tout le monde (filles ET GARÇONS) montre ses plus beaux dessous. Un défilé de lingerie est à organiser, …

      Soirée débutant.
      difficile comme thème. cela peut être rassurant pour les libertins inexpérimentés. Encore faut il que le membre du personnel soit présent pour accompagner ces oies blanches. Et pourquoi ne pas permettre à de bons clients de jouer les parrains d’un soir pour recevoir et expliquer aux nouveaux le fonctionnement. Evidemment, ces parrains pourront obtenir un avantage. boissons, tarifs privilégiés pour une autre soirée, …
      Et pourquoi pas une conférence pour expliquer quelques règles du libertinage…

      Soirée infirmière, écolière, …
      pourquoi ne pas plutôt organiser une soirée hôpital, école (ou université) ?
      La différence ?
      pour les soirée infirmière, il n’y a que les femmes qui se disent qu’elles doivent se déguiser. Pour les soirées écolières, c’est de même. rappelons une fois de plus que tout le monde doit jouer le jeu. Femme et homme
      ET il faut que le club soit décoré en conséquence : des tableaux noires ou les clients pourront écrire des lignes de punitions. Dés éléments de décors comme des règles et équerre surdimensionnées jaune (comme à l’école), des marelles tracées au sol. le bureau du directeur, la salle des profs… mais aussi une infirmerie scolaire
      de même pour les soirée hôpital, poste de police, caserne de pompier : gyrophare, pharmacie, médicament, liste des cocktails renommés sur le thème, menottes, interrogatoire, machine à écrire, flammes, …)

      J’en ai beaucoup écrit. et il y a encore beaucoup de choses à dire. mais pour le moment, petite pause.
      Quant à de nouveaux thèmes, regardez autour de vous, soyez audacieux

  10. avec l’argent des autres, on peut faire beaucoup de choses… Connaissez-vous les charges fixes d’un club ? Vous dites : « comme le dit Weblibertin »… Quelqu’un a-t’il la science infuse ? Je réïtère mon propos, c’est aux libertins eux-mêmes à donner des idées audacieuses de soirées si les patrons des clubs où ils vont n’en ont pas. Personnellement, je m’intéresse à ma clientèle, je discute, j’accepte les critiques constructives et m’adapte en permanence au désirs des libertins présents dans notre Club.

    • Personne ne vous a obligé a ouvrir un établissement libertin. Les charges et autres frais sont le lot commun de toutes les entreprises. Si vous ne le saviez pas avant il y’a un gros soucis a se faire. Nous n’avons pas la science infuse, nous nous contentons de décrire nos ressentis sur un milieu que nous connaissons bien.

      Les libertins ont effectivement des idées sur leurs soirées. Et quand ils ne les trouvent pas en club, ils font des soirées privées. Au vu de votre réponse on comprends que vous n’écoutez pas beaucoup ce que disent, même à demi mot vos clients.

      L’action du client c’est de dire j’aime ou j’aime pas et en l’occurrence, moi client je dit ce que je n’aime pas et je vais voir ailleurs.

      Le pire c’est qu’on ne demande même pas d’avoir un thème, mais de trouver une soirée festive, de la convivialité. Et çà c’est du ressort de l’organisateur. On ne peut pas se mettre à la place du patron et de créer une ambiance et des services.

  11. Pingback: Faut pas décoder… | Le web libertin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s