Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

Réseaux so(t)ciaux ou l’art de véhiculer une mauvaise image

4 Commentaires


Nous nous plaignons souvent dans ces colonnes du manques de communication des établissements libertins, et pour prendre le contre pied, nous allons voir que parfois vouloir communiquer a tout prix coûte cher en image de marque. Nous suivons régulièrement l’actualité des clubs libertins sur le web, les journaux et bien sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, google+ mais aussi Pinterest ou d’autres moins connus. Si nous sommes les premiers a applaudir les efforts des clubs libertins pour se faire voir, nous sommes parfois surpris par la forme de ces communications.

A notre avis, mais nous pouvons nous tromper, nous attendons des clubs de l’information. Au minimum sur leur établissement, les soirées proposées, les offres et tout ce qui pourrait nous décider a visiter le dit club. Pour nous le monde libertin est apolitique, sans religion, sans opinion. Loin de nous l’idée d’en faire un milieu lisse et sans saveur, mais quand nous sortons en club, c’est justement pour faire abstraction d’un certain nombre de sujets, de ne voir dans nos rencontres que des possibilités d’échanger du plaisir sous toutes ses formes, de la convivialité. Nous aimons ne pas nous attarder sur le niveau social, le salaire ou la richesse des présents. Notre sélection se fera sur la séduction.

Hors, vous l’avez bien sur remarqué, les réseaux sociaux sont aussi un moyen de diffuser ses opinions, de répandre des informations plus ou moins vérifiés ou vérifiables. Chacun étant libre de ses pensés, de ses paroles, nous laissons les lecteurs a leurs propres opinions. La ou nous ne sommes plus du tout d’accord sur la communication de certain établissement (Publication au nom de l’établissement), c’est quand ils nous laisse à deviner plus ou moins facilement l’opinion politique des dirigeants. Même si 25% de la population partage certaines opinions dites extrémistes, nous n’avons pas envie de les connaitre.

La ou nous sommes dérangés, c’est sur les publications plus ou moins racistes, homophobes, sexistes ou politiques. On pourrait se contenter de ne pas lire, de faire abstraction de ses informations, voir de ne plus suivre ces établissements. Une censure en sommes, ou une exclusion.

Ce qui nous interroge c’est plutôt le pourquoi de cette forme de communication. En effet, un commerce a plutôt l’habitude de mettre en avant ces points forts. Le but de la publicité et de la communication est de faire venir des gens qui ressemblent aux produits vendus en évitant de perdre des clients.

Si vous nous avez bien suivis, nous pourrions en conclure, peut être hâtivement  que tel établissement libertin n’aime pas particulièrement les femmes au vu des blagues de mauvais gout ou des images dégradantes. Tel autre n’accepte pas les étrangers, personnes de couleurs. Un autre encore est très politiquement engagé à l’extrême droite. Nous pouvons très vite nous faire une idée de l’image de marque véhiculée.

Mais quelque part cela nous rassure, car nous ne sommes pas les seuls a parcourir les réseaux sociaux, a nous faire notre opinion sur tel ou tel clubs libertins. Et souvent, au ton aigrit des publications, au temps passé, nous comprenons que ces mêmes établissements soit plus ou moins vide et que les libertins passent leur chemin. Imaginez juste un instant, ces mêmes écrit sur la vitrine de votre boulanger ou boucher…

Publicités

Auteur : Web Libertin

Proche du milieu libertin, intellectuellement et professionnellement, nous vous faisons profiter de nos expériences et de notre vision du libertinage.

4 réflexions sur “Réseaux so(t)ciaux ou l’art de véhiculer une mauvaise image

  1. Bonjour amis libertins,

    Je suis étonné de la teneur de votre article car il ne semble effectivement pas dans l’esprit libertin d’afficher une quelconque idéologie politique ou religieuse. Le mouvement s’étant déclaré de lui même en opposition à la « dictature » ecclésiastique de l’époque.
    Pour ma part, je n’ai pas remarqué de tels comportement de la part des dirigeants de clubs, ou bien je ne regarde pas au bon endroit et je m’en félicite.
    Tout ce que je regrette, et j’en ai fait part il y a quelques semaine à l’antenne de RMC dans une émission bien connue des libertins, c’est le changement de clientèle des clubs.
    Je ne vais tirer a boulet rouge sur cette nouvelle clientèle systématiquement, car certain vienne grâce a la publicité que nous font les médias. Seulement sur une certaine partie a qui il manque l’éducation nécessaire pour vivre et évoluer en société. Nous nous sommes retrouvés avec mon épouse dans des situations où l’on avait l’impression d’être a un match de foot! Avec des jeunes collés a la vitre du coin câlin, chantant et frappant au carreau. Même si la direction intervient rapidement, le moment est gâché et pour se remettre dans l’ambiance c’est pas évident telle la déception est grande.
    Nous arrivons maintenant à délaisser les clubs et les quelques soirées privées que nous avons faites ne nous ont pas convaincu.
    Affaire à suivre…….

  2. C’est ce que j’ai découvert il y a peu le « monde » libertin est rempli d’humains comme les autres avec leur force, leur faiblesse … le manque de gens dans les clubs, le regards faussement consensuel sur le libertinage n’aide pas les patrons à ce détendre, ils ont peur et comme dit un grand maitre :
    La Peur mène à la colère, la colère à la haine, la haine à la souffrance et la souffrance au coté obscur de la force

  3. lol je viens de suivre le lien fck et en effet mhhhh ca donne pas du tout envie 🙂 en fait pour moi (ma chérie est camgirl) c’est un truc de bites à roulette de plus, pas plus pas moins, des comme ça il y en a à la pelle c’est pour moi tout sauf libre-tin 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s