Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

Les libertins ne font pas jaser en ville

1 commentaire


La discothèque, inaugurée ce samedi soir, devient le deuxième haut lieu du libertinage johannique. À l’intérieur, tout pour assouvir ses fantasmes. La Nuit des anges. Un nom d’établissement religieusement drapé d’euphémisme au regard de la clientèle qu’il accueillera à partir de ce samedi soir, 20 heures, pour son inauguration. N’attend-on pas plutôt un peu le diable au corps, quand on franchit la porte du 31, boulevard Rocheplatte ? Le nouveau club privé libertin de la ville, tenu par les concubins Patrick Jardin et Ingrid Saltos Haz, couple parisien qui, il y a deux ans, entrait dans cet univers que beaucoup ne font que fantasmer sans jamais oser le rejoindre. Avant d’opter pour Orléans, pour y créer leur petite entreprise, « parce que le concept n’existait pas, et qu’il y avait un créneau dans cette ville », précise le couple.

Publicités

Auteur : Web Libertin

Proche du milieu libertin, intellectuellement et professionnellement, nous vous faisons profiter de nos expériences et de notre vision du libertinage.

Une réflexion sur “Les libertins ne font pas jaser en ville

  1. Pingback: La boîte libertine et la fermeture éclair « Le web libertin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s