Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin


Poster un commentaire

Passez une soirée sensuelle dans le plus beau club libertin de la capitale …


L’équipe du MASK vous invite à plonger dans un univers chic, glamour et onirique, au sein d’un club d’un nouveau genre, exclusivement réservé aux couples, aux couples libertins amateurs ou initiés, dont la décoration raffinée dans un style directoire revisité vous transportera corps et âme vers de nouvelles expériences sensuelles.

Que cela soit votre première fois ou que vous soyez un habitué, au Mask vous vous sentirez chez vous, protégé et choyé, vous pourrez succomber au confort de son grand salon, à la convivialité de son bar à cocktails, jouir de l’intimité de ses petits salons et coins coquins et vous abandonner à vos fantasmes dans ses alcoves ludiques.

Sur les pas de l’impératrice Joséphine et de la Maitresse de Barras, notre équipe vous accueillera et vous guidera à travers les nombreux espaces et ambiances tamisées, où vous pourrez à 2 ou à plusieurs, venir rire, faire la fête, vous encanailler pour un après-midi coquin ou une soirée pétillante délurée dont les maîtres mots seront l’élégance, le respect et la convivialité.

Cette offre comprend : Une entrée pour deux (droit d’entrée + vestiaire) Une demi bouteille de Champagne Ruinart Un masque dentelle pour Madame

Alors, chaussez votre masque et venez nous rejoindre pour une parenthèse sensuelle, libertine dans le club échangiste le plus exclusif de la capitale.

Publicités


4 Commentaires

L’addiction sexuelle : une drogue dure


Doctissimo revient sur un sujet qui nous préoccupe beaucoup, les jeunes le sexe et la pornographie.

Reflet de l’évolution de notre société, l’addiction sexuelle est au coeur des préoccupations des psy. Un document* lève le voile sur ce comportement encore tabou, qui touche aujourd’hui une nouvelle tranche de la population, à savoir les jeunes exposés trop tôt à la pornographie. Zoom sur cette quête effrénée de jouissance aux multiples contours.

L’addiction semble conquérir un nouveau type de population : les 20/25 ans. Nourris au porno, ils ont du mal à percevoir les comportements « limites » dans la vraie vie. Résultat, il n’est pas rare qu’ils s’adonnent à des rapports sexuels à plusieurs, comme si l’étape « one to one » présentait peu d’intérêts. Le nouveau credo en matière de sexe : extrême et à répétition…

Pour eux, le sexe n’est plus un plaisir mais une obsession, une souffrance, une drogue dure. Des accros au sexe se dévoilent. Des parties de jambes en l’air avec un conjoint, une maîtresse, un amant, une prostituée, ou deux, ou trois. Des ébats, plusieurs fois par jour, dans un lit, un hôtel, aux toilettes, entre deux portes ou deux rendez-vous. Des consultations frénétiques de sites classés X. Du cul, du cul, du cul, mais qui n’a rien de joyeux ni d’enviable. Beaucoup de sexe mais énormément de souffrance: dans «Les sex addicts», on découvre le quotidien invivable des accros au sexe.


1 commentaire

Le libertinage et l’Art: musée de l’érotisme et galerie érotique de Paris


Vous êtes libertins et vous aimez l’art ?! Les photos, les peintures, les sculptures érotiques vous fascinent ? Alors ces deux établissements vous plairont à coup sur ! Si vous ne les connaissez pas encore, foncez les découvrir, seul ou accompagné, ça vous donnera certainement des idées !


1 commentaire

Son antre des fantasmes


Dominique Foucaud a changé de cap en ouvrant une boutique coquine qui n’a pourtant rien à voir avec un sex-shop. Pour elle, la classe et le charme priment.

Poussez la porte sans crainte, chenapans. Ceci n’est pas un sex-shop. « Osez… Pour elle et lui » (1) est un love-shop. Nuance. Chez la pétillante Dominique Foucaud, point de cabines agrémentées d’un rouleau de papier toilette, ni l’ombre d’un film pornographique. « C’est une boutique coquine et classe », annonce-t-elle. Autrement dit, on y vient sans se cacher. « Et l’on est prêt à dépenser un peu », ajoute la patronne, convaincue que « les gens recherchent avant tout la qualité dans ce genre d’endroits. »


1 commentaire

Prostitution : « Beaucoup de couples y ont recours pour arrondir leurs fins de mois »


La Voix du Nord, qui surf sur la vague Carlton, nous gratifie ce matin d’un raccourci en interviewant un couple libertin, dont la femme c’est prostitué avec l’accord de son mari. Le fait qu’il soit tout les deux au chromage et avec de lourdes dettes ne justifie pas ces actes, le libertinage si… Pourquoi ne pas avoir trouvé un couple non libertin pour parler de ce sujet?

Elle, une blonde coquette aux formes généreuses. Lui, un inconditionnel du street wear, la carrure bien dessinée : Karine et Sébastien affirment chacun leur style comme ils défendent leur sensualité. Ce couple caudrésien, sans emploi, marié depuis bientôt vingt ans, a découvert l’échangisme et le libertinage après une période de séparation, et a persévéré en la matière, considérant que la pratique mettait un peu de piment dans leur vie quotidienne. Ce n’est qu’un peu plus tard que Karine s’est adonnée aux amours rémunérées, avec l’aval de son concubin, chez elle, pour cette fois-ci mettre un peu de beurre dans les épinards. Le couple n’imaginait pas finir un jour au tribunal.