Le web libertin

Revue de presse du web sous un angle libertin

Partagisme

2 Commentaires


Bien que les libertins, en couple, n’aiment pas qu’on les mette dans des catégories il arrive toujours un moment ou il faut bien se définir. Avant de passer à l’acte, de rencontrer ou de partir dans les coins câlins d’un club, arrive le moment ou la discussion en viens à « et vous vous êtes quoi ? ». C’est le moment de tous les dangers. Les échangistes ne voudront pas des mélangistes, et les cote à cotiste prendront peur. La, la soit disant ouverture d’esprit des libertins n’est plus à l’ordre du jour. Au cours de ces discussions, nous avons toujours eu du mal a exprimer, ou a faire comprendre ou nous nous situons dans la démarche libertine. La pénétration n’est pas une obligation pour s’amuser, et l’échange systématique non plus.

Avant d’aller plus loin essayons de voir ce que cache ces définitions pour en faire une autre.

Pas de mélange

Il y a d’abord les couples, rarement des gens seuls, qui ne sont la que pour regarder ou se faire voir, ou les deux. Les cotes à cotistes se cantonnerons a faire l’amour dans leur coin, a distance respectable des autres sans aucun attouchement hors couple. C’est une première étape dans le libertinage, elle peut parfois être la seule pratiquée. Cela peut être une démarche exhibitionniste si on aime se montrer. C’est aussi une façon de s’exciter à la vue des autres. Contrairement à ce que pense beaucoup, le regard, sur soit, sur les autres, celui qu’on échange avec les voisins, est une forme de sexualité de groupe. Il faut déjà un effort certain pour faire tomber le tabou de la nudité, de la vision de l’acte sexuel. Même si ce sont des choses banal à la télévision.

Cocktails libertins

A partir du moment ou des mains s’aventurent en dehors du couple, on est mélangiste, que ces attouchements aient lieux sur une piste de dance, sur le canapé ou dans un lit, avec une connotation sensuelle ou sexuelle. La encore on pourra distinguer ceux qui n’acceptent pas de caresses directement sexuelle ou buccale, ceux qui ne pratiquent que entre femmes. Le nombre de couples peut aussi avoir son importance, à 4 oui mais pas plus…, ou bien qu’importe le nombre de mains. Le seul interdit reste la pénétration hors couple avec ses variantes.

Echangisme

L’échangisme est souvent le Graal des libertins, le but ultime, la consécration. On est un « vrai libertin » quand on est échangiste. Pas si sur mais bon.

L’échangisme consiste a avoir des pénétrations hors couple. Mais la encore, on admettra bien des variantes. Les couples restent ensemble, ou chacun part de son coté sans son conjoint (2+2). L’un coquine avec l’autre sans qu’il y ai réellement d’échange des autres conjoints. Toutes les figures de style à 4 ou plus sont alors possible.

Et de trois

Le triolisme est une figure courante dans le libertinage, le plus souvent une femme et plusieurs hommes avec ou sans le conjoint officiel. Les trios pourront être avec ou sans pénétrations, et on retrouve nos situations précédentes. On assimilera parfois le triolisme au candaulisme ou au voyeurisme si le conjoint ne participe pas ou regarde.

On passera sur les noms charmants que certains clubs donne a cette activité pour attirer le client. Ce qui est sur c’est qu’ils ont rendu vulgaire une pratique qui est tout autant libertine qu’une autre. Les raisons qui poussent les maris a « offrir » leur femme aux autres ne nous regarde pas, et sont aussi valable que la recherche de plusieurs femmes pour monsieur.

13 centimètres

Finalement, qu’est ce qui sépare un cote à cotiste d’un échangiste pur et dur? 13 cm aurai répondu un humoriste. Et c’est vrai. Seul un sexe qui en pénètre un autre différencie les libertins. J’avoue, avec une pointe d’ironie que la différence est de taille. Mais à bien y réfléchir est ce que l’important d’une rencontre libertine se trouve la? Pour nous l’important c’est le plaisir, celui qu’on donne sous toutes ses formes, et celui que l’on reçoit. Longtemps nous sommes restés dans le camp des mélangistes, parce que la pénétration n’est pas un but en soit dans notre couple ou en groupe.

Hédonisme

L’hédonisme (du grec ancien : ἡδονή / hēdonḗ, « plaisir » et du suffixe -ισμός / -ismós) est une doctrine philosophique selon laquelle la recherche du plaisir et l’évitement du déplaisir constituent l’objectif de l’existence humaine. L’hédonisme se rapproche de notre philosophie. Toute fois nous ne pensons pas que la culture du corps, du beau corps soit indispensable.

Partagisme

Ce qui nous gène dans l’échangisme c’est la notion de « je te donne, alors tu me donne ». C’est du troc. Et cela deviens encore plus gênant quand c’est je « prends » parce que j’ai payé. Nous ne sommes pas naïf au point d’oublier que nous cherchons tous quelque chose dans le libertinage, et bien souvent il s’agit de sexe et de plaisir, mais rappelons nous la notion de libertinage d’esprit, d’acceptation de la pensée des autres. Faisons donc fi, des clivages et des catégories.

On se méfiera tout de fois des « Morts de Faim » hommes, femmes ou couples qui viennent en prédateurs à leur seul profit immédiat. On exclura le voyeurisme malsain, les copies de films porno. Mais une fois ce tri fait, il ne reste que des libertins.

Le partagisme est un néologisme, dont je ne suis pas l’inventeur, je l’ai trouvé sur la toile, et il correspond à l’idée que nous nous faisons du libertinage. Partage: mise en commun de ressource. Les informaticiens avait traduit « Shareware » par « Partagiciel », logiciel gratuit partagé. Nous souhaitons le « ShareSexe, Partagisexe », partage de moments sexuels.

Voila pour nous le libertinage, c’est le partage. Le partage de moments ou tout est permis dans le respect de chacun, dans les limites de chacun. qu’importe la pénétration, si le plaisir est la. Le plaisir d’être ensemble, de se câliner, de donner et de recevoir, de faire la fête. Qu’importe le nombre, qu’importe la situation. Chacun met ce qu’il a envie sur lit. Le partagisme, c’est Épicure, c’est un repas en commun avec des amis libertins, c’est Gargantua. Nul besoin de longues discussions entre partageurs. Nous sommes assuré de ne pas subir ce que nous ne souhaitons pas.

Et les clubs alors? Et bien oui il y a des clubs ou le sens de la fête, le don de soit des patrons, font que l’ambiance est au partage. Le choix de la clientèle, toujours difficile, est de la responsabilité des clubs. Le choix de sa communication n’est pas anodin. De la pub accès sur le seul plaisir des hommes et on sort du cadre du partage, du libertinage.

Quelque soit le degré atteint dans votre démarche libertine, que vous soyez débutants ou confirmés, mélangistes ou échangistes, la seule question qui reste c’est: êtes vous partagistes? Si oui, vous êtes libertin.

Publicités

Auteur : Web Libertin

Proche du milieu libertin, intellectuellement et professionnellement, nous vous faisons profiter de nos expériences et de notre vision du libertinage.

2 réflexions sur “Partagisme

  1. Pingback: Couple libertin, comment ça fonctionne ? | Le web libertin

  2. Pingback: Comment devenir un couple libertin ? | Le web libertin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s